Violences sexuelles subies à l'adolescence : quelle(s) potentialité(s) du trauma ? : processus psychiques en jeu lors du temps judiciaire chez des adolescentes victimes présumées de violences sexuelles
Sexual violence during adolescence : what potentiality(ies) of the trauma ? : psychic processes during judicial time for teenagers alleged victims of sexual abuse
par Dupont Mélanie sous la direction de Marty François
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Friday 13 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Adolescents -- Psychologie
  • Enfants victimes d'abus sexuels
  • Traumatisme psychique chez l'adolescent

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Traumatisme, Après-coup, Sexualité, Recours à l'acte, Prise de risque, Enquête pénale
Resumé
Cette recherche a pour objectif de clarifier les processus psychiques et la dynamique personnelle en jeu lors du temps judiciaire pour des adolescentes déclarant des violences sexuelles subies, dans le souci d'appréhender le potentiel institué par le trauma. La méthodologie de cette recherche s'appuie sur une approche phénoménologique qui permet d'explorer la nature intrinsèque du sujet et de son expérience. Des entretiens semi directifs avec ces adolescentes ont été retranscrits et analysés selon deux méthodes : une analyse lexicométrique par logiciel informatique et une analyse de contenu. En questionnant ce que vient révéler le trauma des violences sexuelles subies à l'adolescence de l'histoire de vie du sujet, cette recherche fait apparaître deux schémas de compréhension : - l'après-coup pubertaire réveille des traumas infantiles refoulés, sans pouvoir en proposer une résolution du fait des défaillances des objets internes. Le recours à l'acte traumatophillique apparaît comme possible issue, prenant la forme de la violence sexuelle subie. Ce trauma secondaire réactive les traumas primaires en en permettant un traitement, à travers la transformation du temps judiciaire en potentielle inscription de ces adolescentes dans une historicisation. - la violence sexuelle subie met à jour la problématique pubertaire par l'effraction du sexuel. La culpabilité des victimes provient de leur confusion face à leur désir adolescent. La mise sur la scène publique s'inscrit alors dans une quête de reconnaissance de leur désir génital. La violence sexuelle subie à l'adolescence est porteuse d'un potentiel créatif, dans la tentative de résolution qu'elle propose des conflits intrapsychiques amenés par l'après-coup pubertaire.