Compétences et pratiques langagières en situation transculturelle : parcours langagiers des enfants bilingues soninké-français
Skills and language practices in transcultural situations : language learning paths of soninke-french bilingual children
par Camara Hawa sous la direction de Moro Marie Rose
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines

Soutenue le lundi 17 novembre 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Bilinguisme -- Chez l'enfant
  • Enfants -- Langage
  • Enfants d'immigrés
  • France
  • Soninké (langue)
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Bilinguisme, Parcours langagier, Enfants de familles soninkés, Mauritanie, ELAL d'Avicenne
Resumé
Les enfants de migrants grandissent dans un contexte de bilinguisme ou de plurilinguisme en France et sont souvent considérés comme étant allophones. Le rapport aux langues des enfants varie au cours de leur développement mais peu maîtrisent parfaitement les deux langues. Nous nous sommes intéressés aux enfants grandissant dans des familles migrantes parlant le soninké, langue de tradition orale parlée en Afrique de l'Ouest. Pour ce, à l'aide de l'ELAL d'Avicenne, outil créé et mis en place par une équipe pluridisciplinaire du service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent de l'hôpital Avicenne, nous avons évalué des enfants âgés de 4 à 6 ans en Mauritanie (soninké) et en France (français et soninké). Les évaluations langagières de ces enfants mises en lien avec leurs histoires familiales et les histoires migratoires de leurs parents, nous ont permis d'amorcer des pistes quant aux facteurs mis en jeu dans la transmission et l'acquisition de la langue soninké en France et de montrer l'importance du bilinguisme, quelque soit le degré, en situation transculturelle.