Implication du collagène XXV dans la myogenèse chez la souris
Role of collagen XXV in mouse myogenesis
par Gonc¿alves Tristan sous la direction de Armand Anne-Sophie
Thèse de doctorat en Développement
École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité

Soutenue le Friday 15 December 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Collagène
  • Matrice extracellulaire
  • Myogénèse

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Myogenèse, Matrice extracellulaire, Collagène XXV, Fusion, MiR-208b, MiR-499, NFAT
Resumé
La matrice extracellulaire (MEC) est impliquée dans les mécanismes de prolifération, migration, différenciation et d'adhésion cellulaire. La membrane basale (MB), MEC entourant le muscle, sert de soutien aux fibres musculaires durant la contraction donnant ainsi une élasticité aux fibres musculaires. La MB est composée de collagènes dont majoritairement le collagène IV, de laminines, de nidogène (entactine), de perlecan (heparan sulphate proteoglycan), et de protéoglycans. Au cours de la myogenèse, la modulation de la MEC est indispensable au bon déroulement des processus de délamination, migration et fusion des cellules musculaires. Le collagène XXV est un collagène de la famille MACIT (Membrane Associated Collagens with Interrupted Triple Helices). Cette famille de collagènes transmembranaires contient 3 autres membres : le collagène XIII, le collagène XVII et le collagène XXIII. Le collagène XIII est impliqué dans les processus de migration cellulaire, le collagène XXIII dans ceux d'adhésion cellulaire. Le collagène XXV est impliqué dans la maladie d'Alzheimer, par sa fixation aux agrégats de peptides Aβ. D'autre part, il a été montré qu'il est nécessaire à la mise en place de la jonction neuromusculaire dans le muscle du diaphragme. La souris col25a1-/- présente une aplasie et une atrophie du diaphragme à E18.5 probablement dues au défaut d'innervation. L'expression du collagène est précoce dans la myogenèse, puisqu'il est fortement exprimé dans le bourgeon de membre d'embryons de souris dès E12.5, bien avant l'innervation des muscles des membres. Le rôle du collagène XXV dans la myogenèse précoce n'est pas connu. Le but de mon travail est de démontrer le rôle du collagène XXV durant la myogenèse. Pour ce faire, des études in vivo et in vitro ont été menées. In vitro, nous montrons l'implication du collagène XXV dans la différenciation myogénique. In vivo, la souris col25a1-/- présente des défauts de formation de fibres plurinucléées dans les bourgeons de membre d'embryons prélevés à E12.5 et E14.5, ce qui démontre le rôle de ce collagène dans les processus de fusion des myoblastes en myotubes au cours de la myogenèse primaire. Nous démontrons aussi la régulation de l'ARNm de ce collagène par deux microARN : miR-208b et miR-499, sans effet additionnel ou synergique de ces deux miRs. Nos résultats complémentaires suggèrent que l'expression de col25a1 est probablement régulée par le facteur de transcription NFATc2. En effet, chez les embryons de souris nfatc2-/- prélevés à E12.5, nous observons une diminution de l'expression de col25a1, ce qui pourrait expliquer l'atrophie musculaire observée chez la souris nfatc2-/-. Il serait intéressant de restaurer ce défaut musculaire chez la souris nfatc2-/- en surexprimant ce collagène XXV chez cette souris.