Caractériser et comprendre le processus de changement des psychothérapies complexes : modélisation des processus, mécanismes et conditions des changements associés à la psychothérapie de 66 enfants et adolescents présentant des troubles du spectre autistique
Characterizing and understanding the process of change in complex psychotherapies : modeling the processes, mechanisms and conditions of changes associated with the psychotherapy of 66 children and adolescents with autism spectrum disorders
par Thurin Jean-Michel sous la direction de Falissard Bruno
Thèse de doctorat en Sciences cognitives
École doctorale Cerveau, cognition, comportement

Soutenue le mercredi 31 mai 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Adolescents -- Psychothérapie
  • Enfants -- Psychothérapie
  • Troubles du spectre de l'autisme

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Psychothérapie, Efficacité, Processus et mécanismes de changement, Psychothérapie recherche, Méthodologie, Causalité de changement, Paradigme interactionnel et transactionnel, Complexité, Études naturalistes d'observation, Étude de cas unique, Étude de processus-résultats, Collaboration clinicien-chercheur, Réseau de recherche clinique, Pratique clinique, Examen de la littérature, Base de données sur les cas individuels, Troubles sur spectre autistique
Resumé
La méthodologie de l'évaluation en psychothérapie s'est longtemps limitée aux résultats issus d'essais cliniques comparatifs de groupes. L'objectif, engagé dans les années 2000, de comprendre ce qui cause son efficacité a engagé un renouvellement méthodologique. Son application concrète est peu documentée. La première partie présente, à partir d'une revue de la littérature centrée sur l'introduction de la recherche sur le processus associée aux résultats, comment le paradigme interactionnel multifactoriel de la psychothérapie a stimulé le développement de méthodes adaptées à la complexité et à l'observation en conditions naturelles. La seconde partie introduit autour de cinq axes principaux les questions méthodologiques générales et spécifiques de cette nouvelle orientation : 1. une épistémologie interactionnelle et transactionnelle ; 2. Un recentrage sur les études mixtes intensives de cas ; 3. Une investigation clinique et théorique multifocale des processus et mécanismes de changement ; 4. une forte relation clinicien-chercheur ; 5. une approche statistique innovante. La troisième partie expose l'expérience et les questions soulevées par la mise en œuvre de ce programme dans le cadre d'un réseau de recherche clinique centré sur les pratiques, du recueil des données jusqu'à l'analyse des processus et mécanismes de changement, et les résultats qui en sont issus. La quatrième partie présente une revue détaillée de la littérature. Ce travail devrait favoriser les collaborations avec les disciplines connexes et l'efficience des traitements par une meilleure connaissance des conditions et des mécanismes de changement associée au développement d'une base de données issue d'études de cas.