Le transporteur anionique TAT1 (SLC26A8) : rôle physiologique et implication dans les asthénozoospermies humaines
Anion transporter TAT1 (SLC26A8) : physiological role and involvement in human asthenozoospermia
par Dirami Thassadite sous la direction de Touré Aminata
Thèse de doctorat en Génétique
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Thursday 13 December 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Septines
  • Spermatogenèse
  • Spermatozoïdes
  • Stérilité masculine

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
TAT1, SLC26A8, CFTR, Septines, Spermatozoïdes, Spermiogenèse, Infertilité masculine, Asthénozoospermie, Anions, Capacitation, Mobilité, Annulus
Resumé
La protéine TAT1 (Testis Anion Transporter 1 ; SLC26A8) appartient à la famille des SLC26, une famille de transporteurs d'anions qui contribuent dans différents épithelia à l'homéostasie cellulaire. La protéine TAT1 s'exprime exclusivement dans les cellules germinales mâles, chez l'homme et chez la souris. Sur le spermatozoïde mature, la protéine TAT1 est localisée à la jonction des pièces intermédiaire (PI) et principale (PP) du flagelle, au niveau de l'annulus, une structure en forme d'anneau composée de différents polymères de Septines (1, 4, 6, 7 et 12).Le modèle murin d'invalidation du gène Tat1 présente une infertilité mâle par asthénozoospermie totale (absence de mobilité des spermatozoïdes) et des défauts de capacitation associés à des anomalies structurales du flagelle (plicature du flagelle, disjonction entre la PI et la PP, atrophie de l'annulus). Ce modèle indique que la protéine TAT1 pourrait avoir un rôle structural dans le maintien de l'annulus et dans la mise en place du flagelle. Par ailleurs, la protéine TAT1 possédant une activité de transport d'anions, il est vraisemblable qu'elle puisse influer directement sur la régulation de la mobilité et de la capacitation puisqu'il est bien établi que les échanges ioniques sont essentiels au contrôle de ces deux processus.En effet, les ions chlorure, bicarbonate et calcium participent à l'activation de la voie de signalisation AMPc/PKA, au cours des processus de mobilité et de capacitation (i.e. processus de maturation ayant lieu dans le tractus génital féminin et conférant au spermatozoïde un mouvement hyperactivé et la capacité à interagir avec l'ovocyte).Plusieurs travaux ont montré une interaction physique et fonctionnelle des membres de la famille SLC26 avec le canal chlorure/bicarbonate CFTR (Cystic Fibrosis Transmembrane conductance Regulator) dont les mutations sont responsables de la mucoviscidose. De manière intéressante des données récentes ont montré l'expression de CFTR dans le spermatozoïde et son rôle dans la régulation des flux de chlorure au cours de la capacitation. Au cours de ma thèse, nous avons testé la coopération entre les protéines TAT1 et CFTR ; nous avons pu montrer que la protéine TAT1 est capable d'interagir physiquement avec CFTR et de stimuler son activité de transport d'anions, suggérant qu'in vivo les deux protéines forment un complexe moléculaire impliqué dans la régulation des flux de chlorure et de bicarbonate dans le spermatozoïde.Tout comme TAT1, plusieurs membres de la famille SLC26 ont une expression tissulaire spécifique. Par ailleurs, les mutations génétiques de certains SLC26 sont associées à des pathologies humaines (surdité, diarrhée chlorurée congénitale et chondrodysplasie). De par le phénotype du modèle murin Tat1 et l'importance des SLC26 en pathologie humaine, TAT1 constitue un bon candidat dans la recherche des causes génétiques des asthénozoospermies humaines.Le laboratoire a mis en place au cours de ma thèse, un projet de recherche de mutations du gène TAT1 dans les asthénozoospermies humaines. Le séquençage des régions codantes du gène TAT1 dans une cohorte de 147 hommes infertiles par asthénozoospermie a ainsi permis d'identifier des variations de séquence inédites du gène chez 7 sujets. L'étude in vitro de certains variants indique pour trois d'entre eux une instabilité des formes mutantes associée à un défaut de stimulation du canal CFTR, in vitro. Par ailleurs, les spermatozoïdes de ces patients présentent d'importantes anomalies flagellaires dans la mise en place de la pièce intermédiaire, compatible avec un rôle de la protéine TAT1 et de ses partenaires (les septines) dans la genèse du flagelle