Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d'Alzheimer
Evaluation and management of the recovery process in memory in Alzheimer's disease
par Boller Benjamin sous la direction de Ergis Anne-marie
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines

Soutenue le mercredi 21 novembre 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Alzheimer, Maladie d'
  • Mnémotechnique

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Reconnaissance mnésique,,Recollection,Familiarité,Mémoire de source,Entraînement mnésique,Réhabilitation cognitive,Vieillissement,Maladie d'Alzheimer
Resumé
L'objectif de ce travail de thèse était d'évaluer l'état des processus de récupération en mémoire dans la maladie d'Alzheimer afin de développer des programmes de prise en charge cognitive novateurs. Les deux premières études ont porté sur la caractérisation de ces processus à travers l'évaluation des performances de patients avec une maladie d'Alzheimer à des tâches de reconnaissance mnésique. Les deux études suivantes se sont intéressées au développement de programmes d'intervention cognitive ayant pour objectif de réduire les troubles cognitifs et leur retentissement, l'un en améliorant les processus cognitifs altérés à partir d'un entraînement cognitif appliquant la répétition-lag procédure et l'autre, en sollicitant les processus cognitifs préservés à partir d'un apprentissage par des techniques de réhabilitation cognitive, à recourir à l'utilisation d'aides externes. Les résultats ont mis en évidence une détérioration sélective des processus de reconnaissance chez les patients à un stade léger de la maladie ; la recollection serait particulièrement altérée alors que la familiarité resterait préservée. De plus, le déficit des capacités de reconnaissance de la source serait lié à l'altération des processus stratégiques de reconnaissance de la source, les processus associatifs resteraient préservés. Ensuite, le programme d'entraînement cognitif expérimental s'est révélé efficace, des gains cognitifs ont été objectivés à des tâches cognitives de transfert. De même, le programme de réhabilitation cognitive par le biais d'un apprentissage combinant les techniques de la récupération espacée et de l'apprentissage sans erreur a permis de réduire l'impact des troubles cognitifs dans la vie quotidienne