Longevity and causes of mortality in elite athletes
Longévité et causes de mortalité de l'élite sportive
par Antero-Jacquemin Juliana sous la direction de Toussaint Jean-François et de Latouche Aurélien
Thèse de doctorat en Epidémiologie
École doctorale Santé publique : épidémiologie et sciences de l'information biomédicale (Paris)

Soutenue le Monday 16 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Longévité
  • Santé publique
  • Sportifs de haut niveau

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Longévité, Mortalité, Sportifs de haut niveau, Athlètes élites, Survie, Supercentenaires, Doyens, Activité physique, Epidémiologie, Santé publique
Resumé
Cette thèse a démontré que les athlètes élites vivent en moyenne 7 ans de plus que la population générale, notamment en raison d'une réduction de 35 à 45% de la mortalité par maladies cardiovasculaires et par cancers. Ces résultats s'appuient sur l'analyse de l'ensemble des sportifs français (n= 3.600) ayant participé aux Jeux Olympiques depuis 1912 et au Tour de France depuis 1947. Des nouvelles méthodes en analyse de survie ont été mises au point pour investiguer ces cohortes qui ont la particularité de survivre mieux que leurs référents. A ces démonstrations s'ajoute le ralentissement de la progression de la longévité maximale humaine. Ce constat résulte de la comparaison des tendances de durée de vie de tous les olympiens depuis 1896 (n= 19.012) et des doyens de l'humanité (n= 1.205). Ces travaux répondent au besoin de mieux comprendre la relation dose-réponse de l'activité physique, médicament du 21ème siècle, en raison de son impact majeur sur la longévité des populations, ainsi qu'à l'intérêt d'explorer les marges d'augmentation possibles de cette longévité.