Mémoire sociale et pensée sociale : Etudes empiriques de leurs influences croisées
Social thought and social memory : empirical studies of their crossed influences
par Tavani Jean-Louis sous la direction de Sanitioso Bo Rasyid et de Rateau Patrick
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines

Soutenue le Thursday 15 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Identité collective
  • Mémoire collective
  • Représentations sociales

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Mémoire sociale,Pensée sociale,Implication personnelle,Identité sociale,Mémoire collective,Représentation sociale
Resumé
Cette thèse se propose de réactualiser les apports des principaux fondateurs de la notion de mémoire collective : Halbwachs (1925/1992, 1941/2008, 1950/1997) et Bartlett (1932/2003) dans le cadre théorique de la pensée sociale (Rouquette, 1973, 2009). Après une présentation de leurs apports respectifs, une articulation entre mémoire et pensée sociale sera présentée. À partir de cette dernière, nous proposons un ensemble d'études empiriques sur la base de la distinction théorique entre l'influence du présent sur le passé et l'influence du passé sur le présent (Jedlowski, 2001, Jodelet, 1992). Ainsi, dans une première partie empirique nous examinons, à travers cinq études, l'influence de l'implication personnelle, opérationnalisant les intérêts du présent, sur la reconstruction du souvenir social via la représentation d'un événement du passé. Les résultats obtenus montrent que l'implication personnelle vis-à-vis d'un événement influence la représentation sociale de celui-ci. Particulièrement, la faible implication personnelle tend à rendre saillant des aspects descriptifs de la représentation du passé, tandis que la forte implication personnelle tend à rendre saillant des aspects évaluatifs. Dans une seconde partie empirique, nous considérons l'influence du souvenir sur la pensée sociale (le présent) au travers des fonctions de la mémoire collective. Dans une étude empirique, nous nous intéresserons d'abord à sa fonction de mobilisation à travers l'influence de la cohérence (ou de l'incohérence) entre le souvenir d'un événement et un exemplaire similaire à venir. Puis nous nous intéresserons à la fonction de définition de l'identité sociale grâce à trois études empiriques. Nos résultats montrent que le partage de souvenir entre un individu et une cible entraine une similarité perçue plus importante et une catégorisation sociale de celle-ci dans l'endogroupe. De plus, à travers le paradigme de l'effet brebis galeuse, nos résultats suggèrent que le partage de souvenir a un aspect normatif. La discussion de l'ensemble de ces études reviendra sur la distinction structurant notre partie empirique (i.e. influence réciproque entre passé et présent) en proposant que ces deux mouvements soient considérés comme dynamiques. Des pistes d'études intégrant ses aspects seront alors proposées