Les ressorts de l'(in)satisfaction : le cas du personnel international humanitaire
Dynamics of (dis)satisfaction : the case of the international humanitarian workers
par Ludovic JOXE sous la direction de Fred EBOKO
Thèse de doctorat en Sociologie
ED 180 Sciences Humaines et Sociales : Cultures, Individus, Sociétés

Soutenue le Monday 17 June 2019 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Aide humanitaire
  • Risques psychosociaux

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Satisfaction, Frustration, RPS, Burn-out, Stress, Émotion, Travail, Humanitaire, MSF, Pouvoir, Domination, Confiance
Resumé
À une époque où l'épanouissement personnel constitue un enjeu central dans nos différentes sphères de vie, le travail est pourtant régulièrement présenté comme source de stress, de risques psychosociaux voire de burn-out. En prenant appui sur le personnel international humanitaire, aussi appelé « expatrié », de l'organisation « Médecins Sans Frontières » (MSF), cette thèse étudie l'insatisfaction, entendue ici comme l'ensemble des expériences ou des émotions jugées négativement par l'individu. Sur la base d'une cinquantaine d'entretiens réalisés sur le terrain et d'une observation participante en tant qu'« expatrié » lors de dix missions humanitaires sur quatre continents, cette recherche ouvre plusieurs perspectives. Elle offre non seulement une vision, de l'intérieur, d'un secteur en mutation (croissance de la proportion d'expatriés issus du Sud, multiplication des critiques internes et externes, étiolement de l'engagement au profit de la professionnalisation), mais elle interroge en même temps les ressorts sociaux du processus émotionnel. L'insatisfaction, en l'occurrence la « frustration » du personnel international humanitaire, est communément décrite comme un écart entre des attentes et la survenue d'événements. Grâce à l'étude successive des tensions inhérentes au fonctionnement de MSF, des parcours de vie des « expatriés », puis de l'interaction entre ces individus et l'organisation, cette recherche défend la thèse suivante : quel que soit l'écart entre attentes et survenue d'événements, l'insatisfaction ou non d'un individu est d'abord le reflet de sa confiance dans l'entité jugée responsable, c'est-à-dire de sa reconnaissance des légitimités et des rapports de domination en jeu.