La patrimonialisation des fleuves au prisme du risque d'inondation. Regards croisés sur Paris et Rome : (de l'entre-deux-guerres jusqu'au XXIe siècle)
The waterfront heritagisation and the flood risk. A comparison between Paris and Rome : ( from the interwar period to the early 21st century)
par Sofiane SAADIA sous la direction de Manuela MARTINI et de Dominique RIVIÈRE
Thèse de doctorat en Géographie. Architecture, urbanisme, paysage et Patrimoine
ED 624 Sciences des Societes

Soutenue le lundi 07 décembre 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Administration communale
  • Cours d'eau
  • Décentralisation administrative
  • Dommages causés par les inondations -- Prévention
  • Études comparatives
  • Métropolisation
  • Politique publique
  • Politique urbaine
  • 20e siècle
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Patrimonialisation des fleuves, Jeu d'acteurs
Resumé
Cette thèse propose une analyse du processus de patrimonialisation des espaces fluviaux dans un contexte urbain et métropolitain. Elle s'inscrit dans une démarche comparative entre Paris et Rome et dans une perspective historique allant de l'entre-deux guerres jusqu'au début du XXIe siècle. Elle questionne ce processus de patrimonialisation à travers l'évolution de la définition même de la notion de patrimoine ainsi que du cadre législatif relatif à sa conservation et sa mise en valeur. En outre, la patrimonialisation des fleuves implique des enjeux de pouvoir et de stratégies d'acteurs, en particulier au sein du couple État/pouvoir local, qu'il s'agit de mettre en relief. Ainsi, l'entrée par les dispositifs de labellisation ainsi que par les politiques urbaines de requalification des berges de la Seine et du Tibre, renvoie à ce jeu d'acteurs et permet de montrer de quelle manière s'articulent les politiques de patrimonialisation appliquée aux espaces fluviaux, avec les politiques urbaines d'aménagement.Enfin, dans un second temps l'analyse de la patrimonialisation des fleuves sous l'angle spécifique du risque d'inondation permet d'inscrire à la fois, la recherche dans une temporalité historique concrète, en l'occurrence plus longue que la patrimonialisation et, en même temps, elle permet de circonscrire davantage l'objet fleuve/aménagement/patrimonialisation, en resserrant l'étude sur une partie des aménagements fluviaux. D'un point de vue méthodologique, cette recherche s'inscrit dans une démarche à la fois diachronique et synchronique et dans une approche multiscalaire et pluridisciplinaire