Les petites entreprises pharmaceutiques indiennes, agents d'une globalisation alternative
India's small pharmaceutical businesses, agents of an alternative globalization
par Yves-Marie RAULT CHODANKAR sous la direction de Philippe CADÈNE et de Isabelle MILBERT
Thèse de doctorat en Géographie. Géographie du développement
ED 624 Sciences des Societes

Soutenue le vendredi 07 février 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Ahmedabad (Inde)
  • Bombay (Inde)
  • Développement économique
  • Entrepreneuriat
  • Inde
  • Industrie pharmaceutique
  • Petites et moyennes entreprises
  • Santé publique et mondialisation

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Champs sociaux
Resumé
Comment de petites entreprises pharmaceutiques basées en Inde trouvent-elles leur place sur un marché mondial dominé par de grandes firmes multinationales ? Pour répondre à cette question, cette thèse mobilise les outils théoriques de la géographie du développement, de la sociologie économique, et de l'économie institutionnelle. Elle s'appuie sur des sources et méthodologies diverses : des entretiens semi-directifs menés à Ahmedabad et à Mumbai auprès de directeurs d'entreprises pharmaceutiques de taille micro, petite, et moyenne (n = 99), des entretiens non-directifs auprès d'acteurs du secteur en Inde (n = 61), et des données quantitatives issues de bases de données publiques et privées. L'analyse montre que ces petites entreprises s'inscrivent dans des champs pharmaceutiques hiérarchisés par des normes spécifiques, au sein desquels elles occupent des positions diverses, meilleures sur le segment des médicaments génériques et des marchés émergents. Fortement spécialisées, capitalisant sur un important savoir-faire commercial, elles innovent de manière marginale mais originale, motivées par des rationalités entrepreneuriales variées dans lesquelles les désirs de reconnaissance sociale jouent un rôle aussi important que les aspects matériels. Agissant dans des environnements politiques, économiques, et juridiques défavorables, à de nombreuses échelles, leurs stratégies s'appuient de manière flexible sur des ressources encastrées dans des milieux d'affaires construits autour d'appartenances territoriales et communautaires, mieux dotés lorsqu'ils sont métropolitains et globalisés. Cette thèse montre comment, avec leurs approches particulières de l'économie et de la santé, ces agents participent de manière alternative à la globalisation du marché pharmaceutique.