Hematopoietic progenitor populations for cell therapy of autoimmune diseases : characterization and comparison of their mechanism of action in Type I Diabetes and Experimental Autoimmune Encephalomyelitis
Thérapie cellulaire des maladies autoimmunes avec des populations de progéniteurs hématopoïétiques : caractérisation et comparaison de leur mécanisme d'action dans le diabète de type I et encéphalomyélite autoimmune expérimentale
par Korniotis Sarantis sous la direction de Zavala Flora
Thèse de doctorat en Immunologie
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Tuesday 24 June 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Immunothérapie
  • Maladies autoimmunes
  • Organes hématopoïétiques
  • Récepteurs de type Toll

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Immunothérapie, Progéniteurs hématopoïétiques, Les récepteurs Toll-like, EAE, TID, Cellules régulatrices B, Maladies auto-immunes
Resumé
Les infections et l'activation du système immunitaire stimulent l'hématopoïèse. L'activation des récepteurs Toll-like (TLRs) des cellules souches hématopoïétiques, par leur reconnaissance de motifs moléculaires portés par des agents infectieux, en oriente la différenciation vers les voies myéloïdes, renforçant la capacité de notre organisme à lutter contre les infections. Ici, nous avons étudié si les agonistes TLRs peuvent, au contraire, induire au sein de la moelle osseuse l'émergence de progéniteurs hématopoïétiques présentant des propriétés immunorégulatrices. Nous montrons que l'incubation de moelle osseuse de souris en présence de l'agoniste TRL-9, CpG-B, entraîne l'émergence d'une population de progéniteurs au stade pro-B (appelée CpG-proBs). Le transfert adoptif de seulement 60,000 CpG-proBs par receveur, à l'apparition des premiers signes cliniques, confère une protection à long terme dans deux modèles expérimentaux de maladies auto-immunes, le Diabète de Type I (T1D) et l'Encéphalomyélite Auto-immune Expérimentale (EAE). La migration, la différenciation, et les mécanismes cellulaires et moléculaires de cette population protectrice sont décrits et comparés entre ces deux modèles. Dans les deux modèles, les CpG-proBs migrent vers le tissu cible de la réponse auto-immune et se différencient en cellules B matures régulatrices. Dans le T1D, l'interféron-γ (IFN-γ) produit par les cellules T s'avère essentiel pour induire la surexpression de FasL à la surface des CpG-proBs, entraînant l'apoptose des cellules T effectrices. De plus, l'IFN-γ produit par les CpG-proBs réduit la production par les cellules T de l'IL-21, une cytokine pathogène majeure dans le T1D. La descendance des CpG-proBs est composée de précurseurs transitionnels B, de cellules B de la zone marginale et de cellules B folliculaires, exprimant de forts niveaux de FasL et toujours capables d'induire l'apoptose des cellules T, prolongeant ainsi le contrôle des cellules effectrices T auto-immunes in vivo. Dans l'EAE, l'IFNγ est indirectement responsable de la rétention des cellules T, par l'internalisation de CCR7, au sein des ganglions lymphatiques, inhibant ainsi leur migration au système nerveux central (SNC). Dans la moelle épinière, tissu cible de l'EAE, les CpG-proBs se différencient en cellules B220+CD5+CD1dhiCD11b+, secrétant la cytokine anti-inflammatoire IL-10. Enfin, la mobilisation des progéniteurs hématopoïétiques par un cocktail de facteurs hématopoïétiques confère à une sous-population multipotente au stade MPP2 la propriété d'augmenter l'expansion des Foxp3+ Tregs et de prévenir la survenue du diabète de type 1. Nous montrons que les MPP2 mobilisés s'avèrent également capables d'exercer un effet protecteur envers l'EAE. Leur capacité à induire l'expansion de Treg Foxp3+ au sein du SNC et à la périphérie joue un rôle essentiel dans la protection des souris envers l'EAE, puisque la déplétion des Treg abolit la protection déjà établie. Pour conclure, nous avons mis en évidence que diverses stimulations de l'hématopoïèse induisent l'émergence de nouvelles populations de progéniteurs hématopoïétiques qui présentent des propriétés immunorégulatrices et constituent de nouveaux outils de thérapie cellulaire des maladies auto-immunes.