Effets d'un mélange de polluants organiques persistants sur le métabolisme énergétique de cellules cancéreuses coliques humaines
Metabolic switch in energetic metabolism of colon cancer cells by environmental pollutants
par Perrière Clémentine sous la direction de Benelli Chantal
Thèse de doctorat en Toxicologie
École doctorale Médicament, Toxicologie, Chimie, Environnement

Soutenue le Friday 06 December 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Cellules cancéreuses
  • Endosulfan
  • Métabolisme
  • Polluants organiques persistants
  • Tumeurs du côlon
  • Tétrachlorodibenzodioxine
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Polluants organiques persistants, Mélange, Cancer, Effet Warburg, Mitochondrie, Calcium
Resumé
L'être humain est exposé quotidiennement et simultanément à des dizaines de polluants environnementaux, pourtant il n'existe encore que peu ou pas d'études sur les effets de ces mélanges. Des études épidémiologiques et transcriptomiques montrent que les polluants peuvent perturber le métabolisme glucidique et lipidique. Le lien entre métabolisme et cancer a été démontré depuis plusieurs décennies, en effet, une dérégulation du métabolisme oxydatif, appelée effet Warburg, et commune à presque toutes les cellules tumorales se caractérise par une déviation du métabolisme oxydatif mitochondrial vers une glycolyse anaérobie entrainant une augmentation de la production de lactate. Pour ce travail les effets d'un mélange de deux polluants organiques persistants ayant des voies de signalisation différentes sont étudiés. Le mélange associe la TCDD, une substance cancérigène, à un pesticide l'α-endosulfan, afin d'évaluer les effets combinés de ces deux polluants sur le métabolisme énergétique de cellules cancéreuses coliques humaines Caco2. Le traitement des cellules pendant 48 heures par la TCDD (25 nM) et l'α-endosulfan (10µM) conduit à une diminution de l'oxydation du glucose, corrélée à une augmentation de la production de lactate, alors que chaque polluant seul exerce un effet peu significatif. Le mélange diminue l'activité globale de la mitochondrie caractérisée par une diminution de la respiration cellulaire, et de la production d'ATP sans toutefois modifier l'intégrité mitochondriale. L'étude des mécanismes impliqués dans ces effets indique l'implication de l'AMPK et du complexe PDH, deux enzymes clés régulant de façon très importante la glycolyse cellulaire ; en effet l'inhibition de l'AMPK abolit les effets des polluants. Des modifications du calcium intracellulaire qui régule entre autre l'activité de ces deux enzymes sont observées et l'inhibition du calcium abolit également les effets des polluants. Ces travaux montrent que le mélange induit une aggravation de la dérégulation du phénotype métabolique des cellules Caco2 à l'état prolifératif. Cela pourrait signifier une synergie de l'activité de ces polluants qui pourrait accentuer ce phénotype dans un contexte tumorale via un mécanisme impliquant le calcium.