Effets comparatifs de protocoles de course sur la qualité et la réparation osseuse chez le rat Wistar
Comparative effects of running protocols on bone quality and bone repair in Wistar rats
par Céline BOURZAC sous la direction de Hugues PORTIER et de Morad BENSIDHOUM
Thèse de doctorat en Médecine. Biothérapies et biotechnologies
ED 561 Hématologie, oncogenèse et biothérapies

Soutenue le mercredi 16 décembre 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Exercices physiques
  • Os et tissu osseux
  • Ostéoclastes
  • physiologie
  • Rat Wistar
  • Rats de laboratoire
  • Régénération osseuse
  • Traitement par les exercices physiques

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
http://theses.md.univ-paris-diderot.fr/Bourzac_Celine_va2.pdf (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Qualité osseuse, Métabolisme osseux, Défaut osseux non critique
Resumé
Il est désormais bien établi que la pratique d'un exercice physique a des effets bénéfiques sur le tissu osseux et son métabolisme. Cependant, aucun consensus n'a encore été établi en ce qui concerne les effets ostéogéniques de l'exercice sur l'os sain ou en cours de réparation. L'objectif de ce travail est d'une part d'évaluer les effets de deux protocoles de course (continue vs. Intermittente) sur les paramètres de la qualité osseuse et le métabolisme osseux, d'autre part d'évaluer les effets de la pratique préventive de ces protocoles de course sur la réparation osseuse chez le rat Wistar. Ces travaux mettent en évidence un effet bénéfique de la course intermittente avec intervalles de haute intensité sur la qualité de l'os cortical tandis que la course continue modérée a des effets bénéfiques sur la qualité de l'os trabéculaire mais néfastes sur l'os cortical. Ces effets dépendent également de l'os étudié (tibia vs. fémur). De plus, nos données suggèrent que les deux protocoles de course accélèrent la réparation d'un défaut osseux de taille non critique dans le tibia mais pas dans le fémur, probablement par modulation de la résorption osseuse. La pratique de différents types de course serait plus bénéfique à la santé osseuse qu'un seul. Dans le cadre du raffinement des modèles animaux, l'utilisation du tibia serait plus adaptée à l'étude de la guérison osseuse que le fémur