L'antisynapse : un pôle de signalisation précoce et transitoire déclenché par l'adhésion
no title available
par Abraham Nicolas sous la direction de Randriamampita Clotilde
Thèse de doctorat en Immunologie
École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité

Soutenue le Thursday 13 October 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Immunologie
  • Lymphocytes T régulateurs
  • Synapses

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Synapse immunologique, Activation lymphocytaire, Antisynapse, Adhésion
Resumé
La synapse immunologique est une structure qui se forme à l'interface entre un lymphocyte T et une cellule présentatrice d'antigène lors de la reconnaissant d'un antigène étranger spécifique. Cette plate¿forme est actuellement considérée comme le lieu d'où est déclenchée la cascade de signalisation moléculaire conduisant à l'activation lymphocytaire. Les travaux présentés dans ce manuscrit décrivent un autre pôle de signalisation localisé sur le lymphocyte T, à l'opposé de la zone de contact. Ce pôle a été nommé antisynapse. On peut détecter cette structure dans la première minute avant le contact, avant l'apparition de la synapse immunologique. Elle contient les composants classiquement décrit à la synapse immunologique. Sa formation est indépendante de la reconnaissance d'antigène et déclenchée par l'adhésion entre les cellules. Plusieurs fonctions potentielles sont étudiés, l'antisynapse agit notamment comme un réservoir de molécules qui sont transférées à la synapse immune de manière dépendante des microtubules. L'antisynapse peut également être considérée comment une pre-synapse déclenchée avant la reconnaissance d'antigène.