Étude moléculaire du TNF-Related Apoptosis Induced Ligand (TRAIL) et de l'activation du Toll-Like Receptor 7 (TLR7) dans les cellules dendritiques plasmacytoïdes lors de la réponse antivirale
Molecular study of the TNF-Related Apoptosis Induced Ligand (TRAIL) and of Toll-Like Receptor 7 (TLR7) activation in plasmacytoid dendritic cells during viral infections
par Smith Nikaïa sous la direction de Herbeuval Jean-Philippe
Thèse de doctorat en Immunologie
École doctorale Médicament, Toxicologie, Chimie, Imageries

Soutenue le Monday 09 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Amines
  • Cellules dendritiques
  • Interférons
  • Petit ARN interférent
  • Récepteurs CXCR4

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Cellules dendritiques plasmacytoïdes, Interferon de type I, Amines, CXCR4, SiRNA
Resumé
Les pDC représentent la première ligne de défense de l'organisme contre les pathogènes et établissent le lien essentiel entre l'immunité innée et adaptative. Les pDC endocytent et détruisent les particules virales et ainsi détectent leur matériel génétique grâce à des senseurs antiviraux de la famille des Toll-Like Receptors (TLR). L'activation des TLR7/9 induit la production massive d'interféron de type I (IFN-I), un antiviral puissant indispensable au contrôle de la propagation virale lors des phases aigues de l'infection. Cependant, l'IFN-I peut s'avérer avoir des effets délétères dans un grand nombre d'infections chroniques et de maladies auto-immunes. Ainsi, il semble indispensable de découvrir les mécanismes régulateurs des pDC ainsi que des modulateurs de l'activation des pDC. Nous avons ainsi montré que les monoamines (histamine, dopamine, sérotonine) et les polyamines (spermine et spermidine) inhibent l'activation complète des pDC stimulées par divers virus. Par la suite, nous avons identifié CXCR4 comme étant le récepteur des amines sur les pDC. Ainsi nous avons pu montrer que les amines pouvaient réguler les pDC en passant par CXCR4 et que ce récepteur était un interrupteur d'activation potentiel des pDC lors des infections virales. Afin de comprendre le mécanisme des amines, nous avons développé une nouvelle technologie : la transfection de siRNA dans les pDC primaires humaines. D'autre part, nous avons détecté des cellules géantes multinucléées en forme de roue de bicyclette lorsque les pDC sont cultivées in vitro avec de grandes quantités de virus VIH. Ainsi, comme les monocytes et les macrophages, les pDC peuvent former in vitro des cellules géantes multinucléées exprimant de hauts niveaux de protéines virales p24 de VIH-1. Cependant, les pDC ne sont que très peu infectées (moins de 5%). Nous nous sommes alors demandé si le corécepteur CXCR4 du virus VIH était aussi important que le récepteur CD4 pour la reconnaissance de ce dernier lors de l'activation des pDC.