Faire couple avec l'expérience du handicap moteur
Make couple with the experiment of the motor disability
par Berthou Aurélien sous la direction de Singly François de
Thèse de doctorat en Sociologie
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Monday 29 June 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Conjoints
  • Couple
  • Handicapés moteurs
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Handicap, Déficience, Couple, Famille, Centre de rééducation
Resumé
Chaque personne est susceptible de vivre un accident entraînant un profond changement de son corps. Cette situation redoutée n'arrive pas toujours qu'aux autres. Parmi les personnes qui ne sortent pas indemnes de leur accident, certaines sont touchées par une déficience motrice irréversible, qui peut prendre la forme d'une paralysie ou d'une amputation d'un ou plusieurs membres de leur corps. Ces personnes font alors l'expérience du handicap moteur. Cette expérience déstabilisante ne peut être réduite à sa seule dimension corporelle. Elle implique, pour l'individu, de devoir composer avec une prise en charge institutionnelle (à l'hôpital, puis dans un centre ou une unité de rééducation et de réadaptation, pendant plusieurs mois, voire années), de reformuler son existence, ainsi que de reconstruire sa relation conjugale. Guère étudiée dans le champ de la sociologie du couple ou de la sociologie du handicap, la dimension conjugale de l'expérience du handicap moteur permet de saisir à la fois la dynamique de la relation conjugale et la capacité de cette relation à atténuer une épreuve durable et déstabilisante pour l'individu ayant une déficience motrice. À partir d'entretiens menés auprès de femmes et d'hommes confrontés à une déficience motrice (hémiplégie, paraplégie, tétraplégie, amputation) depuis quelques années, cette thèse se propose, d'une part, d'analyser les façons dont ces individus (re)construisent leur expérience du handicap moteur avec leur conjoint et, d'autre part, de saisir les conséquences de l'apparition de la déficience motrice sur leur relation conjugale.