Figures de l'enfant et pratiques des maîtres de l'école maternelle contemporaine
Child's figures and masters' practices in contemporary French preschool
par Leroy Ghislain sous la direction de Sirota Régine
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Monday 14 March 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Enfants et adultes
  • Relations maître-élève
  • Sociologie
  • Écoles maternelles
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
École maternelle, Enfant, École, Éducation nouvelle, Psychologie, Mère, Corps, Lien affectif, Sociologie de l'enfance
Resumé
Quelle relation adulte / enfant est mise en œuvre par les maîtres de maternelle contemporains ? De 1986 à 2008, au niveau prescriptif, cette relation a été de plus en plus pensée à partir du modèle de la relation enseignant / élève. Mais quid des pratiques contemporaines ? C'est que cette thèse montre que d'autres modèles de la relation adulte / enfant ont émergé au cours de l'histoire de l'école maternelle : cinq figures de l'enfant, qui consistent en autant de manières de se représenter l'enfant, ont été distinguées. Plusieurs de ces figures de l'enfant sont critiques du rapport scolaire à l'enfant, défendant par exemple un rapport à l'enfant inspiré de la psychologie de l'enfant, ou encore un rapport d'inspiration maternelle à l'enfant. Une enquête sur les pratiques contemporaines a été menée, à partir d'entretiens, d'observations dans les classes, et d'une analyse de rapports d'inspection. Cette enquête a montré qu'en continuité avec le curriculum formel, le modèle relationnel scolaire jouit d'une légitimité bien plus grande que les autres rapports possibles à l'enfant, liés à d'autres figures de l'enfant. Cette thèse explore les conséquences pédagogiques de ce primat du rapport scolaire à l'enfant (importance de la contrainte de l'enfant, déclin de l'influence de l'éducation nouvelle, apprentissages précoces mettant à l'écart de la classe certains enfants), ainsi que ses conséquences affectives (logique disciplinaire dans certaines classes, perte de légitimité du rapport affectif à l'enfant, distanciation et froideur générales par rapport au corps enfantin). L'ensemble de ces éléments contribue à la recherche sur le statut de l'enfant dans la société contemporaine, c'est-à-dire à la sociologie de l'enfance.