L'expérience des enseignants spécialisés avec des élèves "autistes" : une approche clinique
The experience of specialized teachers with students with autism : a clinical approach
par Hélie Thierry sous la direction de Pechberty Bernard
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Friday 27 November 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Autistes
  • Enseignants spécialisés
  • Relations maître-élève
  • Éducation

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Autisme, Enseignant spécialisé, Lien élève-enseignant, Relation au savoir, Espace transitionnel
Resumé
Cette thèse, écrite par un praticien qui a l'expérience de l'enseignement avec les élèves autistes, s'inscrit en sciences de l'éducation dans une approche clinique d'orientation psychanalytique. Elle interroge l'expérience des enseignants spécialisés travaillant auprès d'élèves avec des troubles autistiques. L'enjeu pour ces enseignants est de créer un espace psychique et des liens permettant la transmission et l'apprentissage de savoirs. Des transformations accompagnent la posture professionnelle qu'ils ont à construire avec ce public spécifique. En effet, ces élèves, entourés par de nombreux professionnels du soin, de l'éducation et de leurs familles, déstabilisent l'enseignant et les connaissances acquises pendant sa formation. Après un retour sur le cheminement du parcours de recherche, ces questions sont problématisées. Quatre entretiens cliniques réalisés auprès d'enseignants travaillant avec des élèves autistes sont analysés. Des concepts venus des sciences de l'éducation, comme celui de soi-professionnel, et de la psychanalyse, avec certains apports de Donald Woods Winnicott, Wilfred Ruprecht Bion ou Jacques Lacan, sont mis au travail pour explorer les sens possibles de l'expérience rapportée. Certains résultats se dégagent : les enseignants mobilisent des ressources psychiques variées, présentes et passées, personnelles et professionnelles, pour pouvoir entrer en contact avec ces élèves et soutenir un lien d'enseignement inédit. Il apparaît que cet enseignement s'appuie sur les bases fondatrices d'une relation, constituées par la création d'un « espace transitionnel et potentiel » (Winnicott), pour que des liens et des apprentissages se mettent en place.