Étude de la validité de l'évaluation interne conduite en cours préparatoire, en français et en mathématiques
Internal assessment on literacy, numeracy and arithmetic on 1st grade study
par Blanc Christophe sous la direction de Maury Sylvette
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Wednesday 24 May 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Systèmes d'enseignement
  • Évaluation
  • Évaluation en éducation

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Évaluation, Approche psycho-didactique, Validité, Évaluation interne, Lecture, Nombres et calcul, Cours Préparatoire (CP)
Resumé
Bien que située au cœur de l'activité quotidienne de l'enseignant dans sa classe, l'évaluation interne est une forme d'évaluation peu étudiée. La thèse s'intéresse à la partie la plus explicite de cette évaluation constituée par l'ensemble des épreuves soumises par chaque enseignant aux élèves à des fins d'évaluation, et qui servent de support aux jugements évaluatifs portés dans les « livrets scolaires ». Plus précisément, nous étudions la validité de cette évaluation selon trois dimensions : une dimension de conformité, permettant d'apprécier comment l'évaluation remplit le cahier des charges institutionnel ; une dimension psycho-didactique, permettant d'apprécier en quoi chacune des épreuves est susceptible - ou non - de remplir les objectifs qui lui sont assignés ; une dimension didactique permettant de juger comment l'ensemble des épreuves assure la couverture conceptuelle des champs disciplinaires concernés. Notre travail est centré sur les évaluations internes conduites aux premier et troisième trimestres par des enseignants de Cours Préparatoire en français et en mathématiques, plus particulièrement dans les sous-domaines à fort enjeu socio-scolaire que constituent la lecture, les nombres et le calcul. Pour étudier la première dimension, nous sommes amené à expliciter les référentiels utilisés par les enseignants pour conduire l'évaluation. Une analyse du lien entre ces référentiels et les livrets scolaires utilisés par les enseignants est entreprise. Elle renseigne sur la conformité de l'évaluation à la demande de l'institution scolaire. Concernant la dimension psycho-didactique, centrale dans notre travail, l'enjeu est de prendre en compte, pour chaque épreuve, les éléments qui auraient pu échapper à l'analyse proprement conceptuelle de la tâche et qui pourraient cependant s'avérer des déterminants majeurs du comportement de réponse des élèves. Cela suppose l'explicitation d'un cadre de référence - celui de l'approche psycho-didactique - qui permette effectivement d'analyser chaque épreuve et le fonctionnement cognitif potentiel des élèves confrontés à ces épreuves. La détermination de référentiels de nature didactique (ou épistémo-didactique) qui permettent d'analyser le contenu des tests utilisés par chaque enseignant constitue la base de l'analyse de la validité au sens de la troisième dimension (validité de couverture du test). La conjugaison des dimensions psycho-didactique et didactique de la validité de l'évaluation permet une double analyse, globale et locale, des tests et des épreuves. La validité d'un test est dépendante de la validité des épreuves qui le constitue. La conclusion la plus saillante est que la validité des épreuves et la validité des tests, dans bien des cas, ne sont pas assurées. Cela conduit à remettre en cause les jugements évaluatifs prononcés suite aux passations de l'évaluation. Ce résultat plaide en faveur d'une analyse de la validité conjuguant approche didactique du contenu des tests et approche psycho-didactique des épreuves composant le test.