Tensions et paradoxes d'un processus d'individuation sexuelle : le cas de l'éducation sexuelle et affective dans les écoles catholiques d'élite à Santiago du Chili
Tensions and paradoxes of a sexual individuation process : the case of sexual and affective education in elitist catholic schools in Santiago de Chile
par Astudillo Lizama Pablo sous la direction de Martuccelli Danilo
Thèse de doctorat en Sociologie
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Tuesday 15 November 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Adolescents -- Sexualité
  • Chili
  • Individualité
  • Santiago (Chili)
  • Écoles catholiques
  • Éducation sexuelle des adolescents

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
École catholique, Éducation sexuelle, Sexualité, Affectivité, Processus d'individuation
Resumé
La sexualité est un élément fondamental du processus d'individuation contemporain. Elle appartient à un projet occidental d'individu autonome et réflexif. Cependant, les normes qui encadrent cette auto-gouvernance sont produites et reproduites collectivement : l'individu sexué est le fruit d'un processus de socialisation spécifique. C'est dans ce cadre que nous comprenons l'éducation affective et sexuelle, cette fois du point du point de vue des écoles catholiques d'élite à Santiago du Chili. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la compréhension de la sexualité dans cet espace sociale ne tend pas vers la simple répression ou la sublimation des pulsions de l'individu. En fait, l'école catholique s'approprie cette intention de construire une personne responsable d'elle-même, responsabilité qui s'étend aussi à la relation à l'autre. Les manières d'y parvenir peuvent varier, allant d'un conservatisme qui parie sur l'abstinence des jeunes jusqu'à une compréhension « progressiste » d'un exercice prudent de la sexualité. Dans le processus se construisent certaines valeurs que l'école identifie comme propres et qui lui permettent de solutionner la tension permanente entre les discours ecclésiaux et ce que l'institution identifie comme « la culture actuelle » en matière sexuelle. En outre, l'éducation sexuelle et affective influe non seulement sur le processus d'individuation de tout sujet : elle fonctionne aussi comme un mécanisme de distinction entre les institutions qui s'observent et établissent d'une certaine manière une « compétition » indirecte entre elles. Néanmoins, dans la pratique, cet objectif universel de formation d'un individu souverain met plus l'accent sur un individu isolé, au détriment de sa compréhension dans un large réseau de relations sociales qui le configurent. À la fois, la tension entre « Église et culture moderne » est entendue de manière simplement normative et non sociale. En outre, l'école tend à ignorer comment l'éducation sexuelle et affective dissimule des formes de normalisation et de production de la différence dans des domaines aussi variés que le corps, la vie privée, l'affectivité, et même la diversité des formes d'expérimentation de la sexualité. Nous observons en conséquence un phénomène que nous avons appelé « repli sur soi institutionnel » concernant notre objet de recherche : la formation de l'individu sexué se réalise sur la base d'une réflexivité limitée par rapport à la complexité sociale qui l'entoure. Adoptant une approche ethnographique, ce travail de recherche examine le programme formel et informel autour de la sexualité personnelle dans un contexte social spécifique au sein de la société chilienne, mais il se propose cependant de répondre à une question générale portant sur le cadre dans lequel se développe l'individuation sexuelle contemporaine.
Description en espagnol