Le don en situation de communication : la communication d'une ONG ou comment les donateurs sont amenés à agir par leurs dons d'argent
Giving in communication situation : communication of an NGO or how donors are required to act through their gifts of money
par Laurent Coralie sous la direction de Agulhon Catherine
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Monday 06 March 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Bienfaiteurs
  • Dons, legs
  • Organisations non gouvernementales
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
ONG, Communication, Donateurs, Dons, Agir, Perceptions
Resumé
Cette thèse est consacrée à la question du don dans le milieu humanitaire, sous l'angle des donateurs particuliers rarement questionnés à ce sujet. Les ONG ont de plus en plus de visibilité et utilisent, entre autre, les émotions pour inciter aux dons. Cependant puisque le sujet du don est étudié (comme par l'anthropologue Marcel Mauss, principalement), il convient de s'appuyer sur les analyses correspondant à cette thématique, tout en s'intéressant à une ONG française de Solidarité Internationale (Aide et Action) dont le principal domaine d'intervention est l'éducation et qui a mis en place le parrainage. L'organisation intervient dans différents pays pour venir en aide à des personnes vulnérables, notamment des enfants, ce via différentes actions basées sur le développement à long terme. Dans ce travail, il s'agit surtout de comprendre pourquoi les donateurs particuliers de cette ONG, à la fois les donateurs hebdomadaires ou trimestriels et ceux dénommés «parrains», donnent de l'argent. Le terrain s'est effectué par le biais de deux questionnaires, un pour chaque type de donateur, où furent posées des questions concernant, particulièrement, la manière dont l'ONG communique auprès des donateurs, les incitant par-là à poursuivre leur investissement. Par la suite, des entretiens ont permis de renforcer les données apportées par les questionnaires.