Etude de la personnalité, des styles défensifs et des stratégies de coping chez les personnes alcoolo-dépendantes
Study of personality, defense styles and coping strategies in alcohol dependent
par Ribadier Aurélien sous la direction de Varescon Isabelle
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Wednesday 14 October 2015 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Ajustement (psychologie)
  • Alcoolisme
  • Troubles de la personnalité
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Alcoolo-dépendance, Personnalité, Style défensif, Stratégie de coping
Resumé
Introduction : La dépendance à l'alcool est un problème majeur et mondial de santé publique. Pour tenter d'en comprendre les déterminants individuels, plusieurs études se sont centrées sur l'examen de la personnalité, des styles défensifs, des stratégies de coping et de la symptomatologie anxio-dépressive au sein de populations alcoolo-dépendantes. En revanche, à notre connaissance, aucune recherche n'a étudié l'ensemble de ces facteurs simultanément. En conséquence, dans le cadre d'une approche intégrative, le but de cette thèse a été d'évaluer ces variables et d'étudier leurs relations afin d'apporter des éléments de compréhension à l'installation et au maintien de la dépendance à l'alcool. Méthode : Au cours de cette étude multicentrique (5 centres de recrutement) et transversale, 122 patients consultants pour une problématique alcoolique et 185 témoins ont répondu à un questionnaire sociodémographique et centré sur la consommation de substances, au Big Five Inventory (BFI) pour évaluer la personnalité, au Defense Style Questionnaire - 40 (DSQ-40) pour relever les styles défensifs, au Brief Cope pour estimer les stratégies de coping et à l'Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS) pour mesurer la symptomatologie anxio-dépressive. Dans un premier temps, des analyses statistiques descriptives, comparatives et de corrélations ont été réalisées. Dans un second temps, des tests de régressions linéaires et logistiques, d'analyse en composantes principales et une analyse discriminante ont permis d'approfondir les résultats en lien avec l'objectif de la thèse (logiciel SPSS). Résultats : Les personnes alcoolo-dépendantes obtiennent des scores significativement différents pour la personnalité (névrosisme élevé, extraversion et conscience basses), pour les styles défensifs (style mature bas, styles névrotique et immature élevés), pour les stratégies de coping (stratégies centrées sur le problème basses, stratégies centrées sur les émotions et évitantes élevées) et pour la symptomatologie anxio-dépressive (symptômes anxieux et dépressifs importants) que les sujets du groupe contrôle. Les relations entre ces variables montrent le rôle des dimensions de personnalité dans l'utilisation de style défensif et/ou de stratégies de coping pouvant conduire à l'installation et au maintien d'une alcoolo-dépendance. En effet, le névrosisme entraîne l'utilisation d'un fonctionnement défensif inadapté. L'extraversion, la conscience et plus particulièrement l'ouverture à l'expérience sont associées à une activité défensive efficace. L'agréabilité, quant à elle, affiche des liens plus complexes avec l'organisation défensive. La présence de liens cohérents entre les styles défensifs et les stratégies de coping confirme l'intérêt de considérer le fonctionnement défensif de manière intégrative et globale. L'analyse discriminante, réalisée sur les facteurs principaux, permet de prédire l'appartenance au groupe « Alcool » pour 3 sujets sur 4. Les analyses de régressions linéaires multiples, exécutées selon un regroupement théorique, montrent que le style immature et les stratégies de coping évitantes prédisent le maintien d'une alcoolo-dépendance. L'ensemble des analyses, étayées par l'apport de différents modèles théoriques, permet de proposer un modèle théorico-clinique de l'installation et du maintien d'une dépendance à l'alcool. Des analyses comparatives complémentaires, exécutées sur les facteurs principaux, indiquent des scores significativement différents selon le genre chez les personnes alcoolo-dépendantes. Conclusion : Cette recherche montre la présence d'une association de déterminants individuels favorisant l'installation d'une alcoolo-dépendance en termes de personnalité, de style défensif, de stratégies de coping et de symptomatologie anxio-dépressive. Cette étude souligne l'intérêt d'appréhender le fonctionnement défensif globalement et permet de proposer un modèle théorico-clinique de l'alcoolo-dépendance et de son maintien.