Identification des ressources locales, jeux d'acteurs et processus de patrimonialisation : cas du village de Chenini, gouvernorat de Tataouine (sud-est tunisien)
Identification of local resources, actor's game and heritagization process : a case of Chenini village, located in south-eastern Tunisia
par Khattali Hatem sous la direction de Sandron Frédéric
Thèse de doctorat en Sociologie, démographie
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Tuesday 22 November 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Analyse SWOT
  • Patrimoine
  • Tataouine (Tunisie)
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Patrimoine, Patrimonialisation, Conservation, Valorisation, Jeux d'acteurs
Resumé
Le présent travail se propose de contribuer à l'analyse du processus de patrimonialisation dans le village de Chenini (gouvernorat de Tataouine, sud-est tunisien). À travers l'analyse des différentes phases de patrimonialisation, l'implication et le positionnement des différents acteurs ont été mis en exergue au niveau des actions de conservation et de valorisation du patrimoine local. L'approche méthodologique adoptée est axée sur deux étapes. La première étape consiste à identifier le capital patrimonial dans le village de Chenini à travers l'outil SWOT, qui permet d'analyser les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités du territoire de Chenini. Dans une deuxième étape, l'approche de l'analyse de jeux d'acteurs et la performance du tissu institutionnel local ont été utilisées comme support pour montrer l'influence de la gestion actuelle du patrimoine local sur le processus de patrimonialisation. L'outil MACTOR (Méthode Acteurs, Objectifs, Rapports de force) et la matrice intérêt/pouvoir des acteurs ont servi comme outils analytiques, pour étudier les convergences et divergences des acteurs vis-à-vis des objectifs associés à la valorisation et la conservation du patrimoine local. Les données et les informations ont été collectées par des enquêtes par questionnaire et des entretiens semi-directifs auprès des acteurs publics, privés, associatifs et la population locale. Nos résultats ont montré que la spécificité du territoire, ses capacités et ses contraintes, ainsi que les conditions économiques, sociales et politiques ont permis le développement d'un savoir-faire ancestral pour s'adapter à un environnement contraignant. En dépit de l'importance de ce patrimoine berbère authentique et son identité socioculturelle confirmée, le village de Chenini semble ne pas amorcer une véritable dynamique territoriale. En effet, la divergence des objectifs d'acteurs en termes d'exploitation de ce patrimoine a mis en cause sa conservation, sa valorisation et son intégration économique. La multiplicité des acteurs intervenant sur le territoire à différentes échelles et les conflits d'intérêt émergeant entre eux se sont traduits par des stratégies désordonnées en termes de valorisation des ressources locales par les activités économiques. Le travail a permis de conclure que la valorisation des ressources patrimoniales pour générer des richesses supplémentaires et la conservation de l'attractivité de ce potentiel à long terme, nécessiterait de nouvelles pratiques de gouvernance locale davantage concertées qui contribueraient vraisemblablement au dépassement des conflits entre acteurs pour répondre aux problématiques spécifiques de ce territoire.