Couplage des informations sensorielles dans le maintien et le contrôle de la station droite érigée
Coupling of sensory information in maintenance and control of upright posture in quite standing
par Moreau Caroline sous la direction de Dietrich Gilles et de Kerlirzin Yves
Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives
École doctorale Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain

Soutenue le Tuesday 05 June 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Homme -- Attitude et mouvement
  • Processus perceptivomoteurs
  • Sens et sensations
  • Équilibre
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Sens haptique,Stabilité posturale,Coordinations motrices,Contrôle moteur,Outils stabilométriques,Diffusion,Récurrence
Resumé
Parce que l'homme évolue dans un système en mouvement permanent, il a l'obligation de s'y adapter au mieux. Pour cela il dispose d'un ensemble de récepteurs lui permettant de s'adapter, de suivre et de prendre en compte l'évolution et la variation des différents éléments composant son environnement. La perception du monde traduit ainsi la capacité de l'individu à prendre conscience de la présence d'un évènement particulier à un moment donné. C'est dans ce contexte que se situe cette étude. En station droite érigée, l'ajout d'une modalité haptique permet-elle au sujet d'améliorer ses comportements posturaux ? Selon Matthews et Miles (1988) le sens haptique correspond au sens de la perception combinant les informations dynamiques issues à la fois des récepteurs cutanés, musculaires, articulaires et tendineux. De nombreux auteurs (Jeka et Lackner 1994, 1995 ; Jeka et coll., 1997, 1998 ; Lackner et coll., 1999 ; Rabin et coll., 1999, 2008) ont montré que les informations haptiques obtenues par un contact du bout du doigt avec une surface rigide inférieur à 1Newton, contact qui mécaniquement ne permet pas une augmentation de la base de sustentation, fournissent des informations essentielles au système nerveux central (SNC) lui permettant une diminution des oscillations posturales. Le but de ce travail est de comprendre et d'interpréter les effets d'un toucher léger du bout d'un doigt avec une surface rigide dans le maintien et le contrôle de la stabilité posturale d'un sujet en position droite érigée, au moyen d'outils stabilométriques classiques tels que l'amplitude, la surface, etc. Ainsi que les coordinations posturales mises en place au travers de l'analyse en composantes principales et des intercorrélations pour étudier les coordinations articulaires et l'analyse de la diffusion et de la récurrence du stabilogramme pour analyser le résultat net de ces coordinations (qualitatif et quantitatif).