Devenir enseignant de mathématique : étude des modalités du transfert didactique : vers une prise en compte d'une parentalité psychique interne
Becoming a mathematics teacher : a study of the "transfert didactique"'s modalities
par Guignard Marc sous la direction de Chaussecourte Philippe
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Friday 30 June 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Enseignants -- Formation
  • Mathématiques
  • Méthodologie
  • Étude et enseignement
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Transfert didactique, Démarche clinique, Formation des enseignants, Psychanalyse, Observation, Mathématiques
Resumé
Cette thèse, qui s'inscrit dans une démarche clinique d'orientation psychanalytique en sciences de l'éducation, porte sur le devenir enseignant de mathématiques. Des recherches antérieures ont conduit des chercheurs s'inscrivant dans une telle démarche à qualifier d'« adolescence professionnelle » (Bossard, 2004) le moment du passage d'étudiant à enseignant et à proposer (Blanchard-Laville, 1997) et à mettre au travail (Chaussecourte, 2003, 2014) la notion de transfert didactique pour appréhender des modalités du rapport au savoir dans l'espace de la classe. Dans la lignée de ces travaux, cette thèse se propose de mettre au travail la notion de transfert didactique à travers deux modalités méthodologiques à la conjugaison desquelles elle réfléchit. Il s'agit d'une part d'entretiens cliniques de recherche et d'autre part d'observations cliniques. Ces dernières sont déclinées selon deux formes, l'une « ultra clinique » (Chaussecourte, 2003) et l'autre plus instrumentée (Blanchard-Laville, 1997). Le couplage observation et entretien fait l'objet d'une interrogation méthodologique. Dans cette thèse, les mathématiques sont considérées à la fois comme objet d'enseignement, mais également comme objet potentiellement structurant de l'économie psychique des sujets enseignants de mathématiques. Dans cette optique, la thèse pose la question de la place de la didactique des mathématiques dans une recherche clinique d'orientation psychanalytique. L'étude clinique du matériel nous conduit à proposer et à mobiliser la notion de parentalité psychique interne qui pourraient s'avérer pertinente pour appréhender des modalités du transfert didactique de l'enseignant notamment lors de moments d'insécurité professionnelle (début de carrière, changement d'affectation...). Enfin la sensibilité à ces questions nous semble pouvoir être une piste à prendre en compte en formation d'enseignant notamment par l'intermédiaire de dispositifs d'analyse des pratiques professionnelles.