L'éducation progressiste aux États-Unis : histoire, philosophie et pratiques (1876-1919)
Progressive education in the United States : history, philosophy and pratice (1876-1919)
par Alix Sébastien-Akira sous la direction de Rogers Rebecca et de Bulle Nathalie
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Saturday 15 October 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • 1870-1914
  • Histoire
  • Éducation des enfants
  • Éducation progressive
  • États-Unis
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Éducation progressiste, Progressisme, Enseignement secondaire, Historiographie, John Dewey
Resumé
La période allant de 1876 à 1919 constitue un tournant dans l'évolution de l'enseignement aux États-Unis : c'est le moment de l'incorporation des principes de la pensée progressiste en éducation au cœur du système éducatif américain. En l'espace de quelques décennies, les objectifs de ce système sont radicalement modifiés : aux idéaux d'une culture scolaire mettant l'accent sur l'exigence académique, l'enseignement des disciplines et la magistralité sont substitués ceux d'une éducation socialement efficace, centrée sur l'enfant, sur la nécessité de respecter son régime propre et de former les futurs citoyens pour la démocratie. Cette révolution pédagogique, que le philosophe John Dewey a pu qualifier de « copernicienne », inverse complètement les principes au fondement du projet éducatif américain. Le présent travail de thèse a pour objet, d'une part, de comprendre et d'expliquer les origines et les fondements théoriques et épistémologiques de la pensée progressiste qui a présidé aux transformations de l'enseignement américain entre 1876 et 1919 et, d'autre part, de montrer comment ces présupposés épistémologiques ont pu s'instaurer et s'inscrire dans les pratiques.