La contagiosité des affects dans les groupes
Contagiousness of emotions in groups
par Choupas Armelle sous la direction de Robert Philippe
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Tuesday 29 November 2016 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Affect (psychologie)
  • Groupes sociaux
  • Troubles du comportement alimentaire -- Chez l'adolescent
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Adolescence, Troubles du comportement alimentaire, Groupe, Contagiosité des affects, Contamination, Contenance, Psychodrame
Resumé
L'objet de cette recherche est de définir les affects qui passent dans les groupes et leur transmission. Ce travail a pour objectif d'éclairer la façon dont des affects traversent le groupe et franchissent, pénètrent et parfois imprègnent la psyché des membres du groupe. Les affects désorganisent la capacité de penser, et circulent par les liens archaïques des identifications affectives, sans représentations et grâce à la capacité de co-éprouver des autres membres du groupe. Le groupe permet de reconnaître et traiter des souffrances très primitives et des conflictualités archaïques à la limite du corporel et du groupal. L'étude débute par une recherche du même et du semblable autour de la terminologie : affect, émotion, sentiment, sensation... L'affect est contagieux. La problématique interroge la contagiosité des affects dans les dispositifs groupaux. Par contagiosité des affects, nous entendons le processus de transmission intersubjective qui permet au sujet, par le groupe, d'être perméable à l'affect, de l'assimiler psychiquement, et d'effectuer un travail de transformation. La psyché primaire qui préexiste à l'ancrage corporel est le lieu où se situe le lien inconscient commun le plus profond des membres du groupe. Les souffrances auraient des effets de contamination, au niveau de cette psyché primaire, pour les personnes mais aussi les groupes. Par contamination, nous entendons un processus dans lequel l'affect fait effraction dans la psyché du sujet et où la confusion sujet-autre, s'apparente à une transmission transpsychique. Notre hypothèse postule que la contagiosité des affects serait un levier pour l'élaboration des souffrances primitives et favoriserait les processus associatifs dans le groupe alors que la contamination de la psyché par les fantasmes agressifs persécuteurs qui circulent dans le groupe entretiendrait la résistance. Dans un groupe de psychodrame d'adolescentes souffrant de troubles du comportement alimentaire, les passages et transmissions sont observés au travers d'un travail de lien, des mouvements du cadre et de la contenance groupale.