Dissection moléculaire des étapes précoces de l'interaction méningocoque/cellules endothéliales humaines
no title available
par Maïssa (Maïssa) Nawal sous la direction de Bourdoulous Sandrine
Thèse de doctorat en Microbiologie
École doctorale Biochimie, Biothérapies, Biologie Moléculaire, Infectiologie

Soutenue le Thursday 20 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Cellules endothéliales
  • Méningocoque
  • Purpura fulminans
  • Septicémie
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Neisseria meningitidis, Méningocoque, Cellules endothéliales, Polarité, Microscopie super-résolution
Resumé
Neisseria meningitidis, ou méningocoque, est une bactérie responsable de méningites et de septicémies, dont la forme la plus grave, purpura fulminans, est souvent fatale. Cette bactérie, qui réside naturellement dans le rhinopharynx de l'Homme, est pathogène lorsqu'elle atteint la circulation sanguine et entre en contact avec les cellules endothéliales. L'établissement d'une interaction étroite entre le méningocoque et les cellules endothéliales est essentiel à la résistance des bactéries au flux sanguin et à la colonisation vasculaire. Cette interaction peut conduire à une désorganisation massive des endothéliums périphériques et cérébraux permettant la dissémination de la bactérie. Ces processus dépendent de la primo-interaction des pili de type IV du méningocoque avec le récepteur endothélial CD147 et de l'activation du récepteur β2-adrénergique (β2AR). L'activation de voies de signalisation en aval du β2AR dans les cellules hôtes permet l'adhérence efficace et intime des bactéries à la surface des cellules endothéliales. Toutefois, comment les récepteurs CD147 et β2AR coopèrent pour promouvoir une interaction initiale efficace et rapide n'était pas connu. Au cours de ma thèse, j'ai donc analysé les éventuelles interactions et liens fonctionnels existants entre les récepteurs CD147 et β2AR et suivi, à l'aide de nouvelles approches d'imagerie à haute résolution, leur organisation moléculaire aux sites de contact bactéries/cellule. Mes travaux ont permis de révéler l'existence d'une interaction fonctionnelle entre les récepteurs CD147 et β2AR, et d'identifier un nouveau partenaire cytosolique interagissant directement avec ces récepteurs, l'α-actinine4 (Actn4). L'expression de l'Actn4 est requise pour l'assemblage organisé de ces récepteurs en complexes multimoléculaires aux sites de contact bactéries/cellule endothéliale. Cette organisation est déterminante pour générer une force suffisante à l'interaction initiale du méningocoque aux cellules endothéliales, et promouvoir l'activation rapide des voies de signalisation nécessaires à la consolidation de cette interaction. L'infection des cellules endothéliales par le méningocoque s'accompagne de la désorganisation des jonctions intercellulaires et l'ouverture d'une voie paracellulaire favorisant la dissémination tissulaire des bactéries. Ces évènements dépendent de l'activation de la petite GTPase Cdc42 et, en aval, de la relocalisation du complexe de polarité Par3/Par6/aPKC au site d'adhérence bactérien. Ce complexe moléculaire très conservé est impliqué dans la mise en place de la polarité baso-apicale des cellules endothéliales. La perte de la polarité cellulaire constituant un élément déterminant de la perte de l'intégrité vasculaire, dans une seconde partie de ma thèse, j'ai donc entrepris une analyse des événements de signalisation précoces conduisant au remodelage de l'organisation apico-basale des cellules endothéliales par N. meningitidis. Mes travaux montrent que rapidement après adhésion aux cellules endothéliales, le méningocoque induit la ré-orientation de l'axe de polarité noyau-centrosome des cellules en direction des bactéries et mettant en jeu un mécanisme original indépendant de l'activation de Cdc42 par le β2AR. Le recrutement des ERM (Ezrine et Moesin) et la polymérisation d'actine corticale au site d'infection semblent constituer des facteurs clé de cette étape précoce de modification de la polarité endothéliale induite par le méningocoque. Ainsi, ces études ont permis une avancée majeure dans notre compréhension du mécanisme d'adhésion du méningocoque aux cellules endothéliales et des événements moléculaires précoces conduisant à l'altération de l'intégrité vasculaire, deux étapes clés au cœur de la pathogénèse des infections invasives à méningocoque.