La réponse des cellules gliales de Müller à l'amyloïde-β et au stress oxydant dans la dégénérescence rétinienne
Retinal Müller glial cells reponse to amyloide-b and oxidative stress in retinal degeneration
par Chalour Naïma sous la direction de Mascarelli Frédéric
Thèse de doctorat en Neurosciences
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Thursday 16 February 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Partie pigmentaire de la rétine
  • Photorécepteurs
  • Rétine -- Dégénérescence
  • Stress oxydatif
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Amyloïde-β,Stress oxydant,Inflammation,Épithélium pigmentaire de la rétine,Cellules gliales de Müller,Photorécepteurs,Dégénérescence rétinienne
Resumé
La dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMLA est une pathologie oculaire qui touche près d'un million de personnes en France, et représente la première cause de cécité légale dans les pays industrialisés. C'est une affection multifactorielle (environnement, génétique), dans laquelle les stress inflammatoires, métaboliques et oxydants interviennent et aboutissent à la mort des photorécepteurs. L'apparition des drusen (dépôts de matériel extracellulaire contenant de l'amyloïde-β (Aβ)), entre les cellules de l'épithélium pigmentaire de la rétine (EPR) et la membrane de Brush, représente un facteur de risque de développement de la DMLA. De plus, le 4-hydroxynonenal (4-HNE) est un marqueur de stress oxydant dans la rétine de patients de différentes pathologies dégénératives comme la DLMA. L'identification des mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans les dégénérescences rétiniennes la pathogenèse de la DMLA constitue un enjeu de santé publique, puisqu'elle permettrait de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques anti-dégénératives.Le but de mon travail de thèse a été dans un premier temps de mieux comprendre le rôle de l'Aβ dans la dégénérescence rétinienne.Nous avons montré que l'Aβ induit une activation rapide des cellules microgliales, une gliose soutenue des cellules gliales de Müller (CGM), un œdème dans la rétine interne et une apoptose des photorécepteurs. La dégénérescence des photorécepteurs est en corrélation avec une activation soutenue de PERK, impliquée dans la voie pro-apoptotique de la réponse UPR. Par ailleurs la gliose des CGM est caractérisé par une délocalisation des canaux Kir4.1, une diminution de l'expression d'AQP4 et de la glutamine synthetase (GS), et une augmentation de l'expression des canaux Kir2.1 et du transporteur GLAST1, suggérant une dérégulation de l'homéostasie rétinienne contrôlée par ces protéines. Nous avons montré que l'inhibition de la réponse inflammatoire, par l'utilisation de l'indomethacine, un inhibiteur non stéroïdien de de la cyclooxygénase (COX) 2, réverse l'effet de l'Aβ sur l'expression des canaux Kir4.1 et sur GLAST1 mais pas celle de la GS et d'AQP4, suggérant un couplage partiel entre la gliose et la réponse inflammatoire dans notre modèle d'injection sous-rétinienne d'Aβ.Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressés au rôle du 4-HNE dans les CGM, un produit de peroxydation lipidique, qui est produit dans la rétine sous l'effet de l'Aβ. Nous avons observé qu'un stress oxydant unique et létal induit par le 4-HNE, entraîne la mort des CGM par apoptose dépendante de l'activation des caspases. L'utilisation d'antioxydants impliqués dans la régénération du glutathion (GSH), protège contre la mort des CGM. L'analyse du transcriptome des CGM soumises au 4-HNE a permis de mettre en évidence une réponse transcriptionnelle adaptative des CGM : une activation de la défense anti-oxydante, de la réponse UPR (unfolded protein response) au stress du réticulum endoplasmique, et un phénotype anti-inflammatoire. Par ailleurs, la surexpression de l'APP (amyloid protein precursor), dont l'expression du transcrit est augmentée sous l'effet du stress oxydant dans les CGM, protège ces cellules contre la mort induite par le 4-HNE. Cette protection est associée à une augmentation des capacités anti-oxydantes et à une activation de la voie de survie de la réponse UPR. L'ensemble de nos résultats montre un rôle de l'Aβ dans la dégénérescence des photorécepteurs et indique que le métabolisme de l'APP, ainsi que les voies de survie et pro-apoptotique de la réponse UPR pourraient constituer des cibles thérapeutiques contre la dégénérescence rétinienne induite par l'Aβ ou les stress oxydants.