La danse orientale entre stéréotypes et symboles : enjeux de "féminités contemporaines"
Oriental belly dance between stereotypes and symbols : a contemporary issue of "femininity"
par Boldrin Beatrice sous la direction de Marzano Maria Michela
Thèse de doctorat en Philosophie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Friday 28 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Danse orientale
  • Féminisme et danse
  • Identité sexuelle
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Danse orientale, Genre, Féminisme, Identité
Resumé
Dans cette étude, nous analysons les évolutions des modèles contemporains de féminité dans le cadre des débats sur l'identité de genre à travers l'étude de la danse orientale. Nous envisageons la danse orientale à la fois comme un terrain de confrontation, de partage et d'hybridation de différentes conceptions et vécus du corps et comme une possibilité d'exploration empirique et conceptuelle de différentes identités de genre, culturelles et esthétiques. Ce sujet d'étude nous permet de réfléchir sur l'imaginaire du ventre féminin comme symbole genré, depuis les Orientalistes jusqu'à la pratique d'aujourd'hui dans les cours de danse parisiens. Le corps dansant et ses ressentis ont été traités comme les moyens expressifs à partir desquels structurer notre réflexion incarnée sur le féminin. Une enquête de terrain dans le milieu des cours de danse parisiens actuels nous a permis d'analyser les formes de partage culturel qui s'y produisent. Cela a mis en lumière les changements que la pratique de cette danse produit dans les relations des femmes à leur intimité physique et sexuée et les influences occidentales des hybridations multiples de cette danse avec d'autres styles de danse. Dans le milieu de cours de danse orientale, les femmes qui la pratiquent sont amenées à expérimenter dans des espaces clos et exclusivement féminins la stratification de conceptions traditionnelles du corps et de différents systèmes philosophiques et esthétiques. La danse orientale modifie-t-elle donc en Occident les catégories et les formes du corps désirable ? Qu'est-ce que les femmes recherchent dans cette pratique aujourd'hui ?