Démocratie et religions au Proche-Orient : les cas du Liban, d'Israël, des Territoires palestiniens et de la Turquie
Democracy and religions in the Middle East : the case of Lebanon, Israel, the Palestinian Territories and Turkey
par Sabeh Mada sous la direction de Zarka Yves Charles
Thèse de doctorat en Philosophie politique
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Thursday 27 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Démocratie
  • Proche-Orient
  • Religion et politique

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Démocratie, Religion, Proche-Orient, Liban, Israël, Territoires palestiniens, Turquie, Confessionnalisme, Etat Juif, Islamisme, Minorités, Nationalisme, Appartenance, Ethnos, Démocratie ethnique, Liberté, Egalité
Resumé
Existe-t-il un pluralisme démocratique, une démocratie différente de celle des normes « occidentales » ? C'est la question que nous nous sommes posés dans notre recherche, en partant sur une hypothèse affirmative, dans un contexte spécifique qui est celui de l'alliance communément contestée entre démocratie et religion. Nous avons décidé de nous pencher sur les démocraties du Proche-Orient, sur leurs particularismes liés au rapport étroit qui existe dans ces pays entre politique et religion. Les pays de la région qui sembleraient à nos yeux les plus démocratiques à ce jour sont le Liban, Israël (en incluant une étude des Territoires palestiniens également), et la Turquie. En tenant pour principes démocratiques l'égalité et la liberté, présents dans leurs constitutions respectives, nous avons décidé d'étudier les spécificités de chaque pays ; celui d'être un Etat confessionnel pour le Liban, un Etat Juif pour Israël, un Etat sans Etat pour les Territoires palestiniens, un Etat à la fois laïc, turc, et islamique pour la Turquie. Il existe des failles démocratiques dans chacun de ses Etats, que nous avons mises en évidence, tout comme des évolutions positives. Le nationalisme présent dans chacun de ces pays est particulièrement prononcé, selon les différentes communautés d'appartenances, ce qui fait de l'appartenance ethnique principale une appartenance nationale ; d'où notre choix ambitieux d'appeler ces Etats des démocraties ethniques, se basant sur l'ethnos (l'appartenance communautaire du peuple). C'est aussi en raison de cette condition qu'ils connaissent surtout des lacunes vis-à-vis de la reconnaissance d'autres appartenances, leurs minorités respectives.