Ecole, famille et enjeux de scolarisation et de déscolarisation en milieu rural marocain
School, family, and the issues of schooling and non-schooling in rural morocco
par Nait Belaid Youssef sous la direction de Agulhon Catherine
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Monday 07 April 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Abandon des études
  • Enseignement en milieu rural
  • Maroc
  • Éducation et État
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Ecole, Famille, Scolarisation, Déscolarisation, Ruralité, Politique éducative, Enseignants, Parents, Élèves
Resumé
Cette recherche s'inscrit dans le cadre d'une sociologie compréhensive et qualitative de l'école en milieu rural marocain. Elle a pour but d'étudier la relation école-famille et son impact sur la scolarisation et la déscolarisation. Pour ce faire, la présente recherche tente d'examiner la politique de scolarisation en milieu rural et les points de vue des acteurs locaux tirés de leurs expériences subjectives. C'est en somme vouloir accéder à une connaissance « de l'intérieur » du fonctionnement de l'école rurale du Haouz de Marrakech. Les résultats démontrent que les problèmes de communication entre les acteurs scolaires et sociaux sont à l'origine des logiques scolaires et sociales divergentes, compte tenu de l'étrangeté de l'école rurale et des problèmes relatifs à son institutionnalisation. A l'instabilité et à la démotivation des enseignants qui travaillent en zones rurales, s'ajoute la faible culture scolaire chez les parents pour faire émerger des phénomènes de scolarisation et de déscolarisation spécifiques.