L'estime de soi d'adolescents ayant subi une expérience violente : étude interculturelle franco-syrienne
Self-esteem of adolescents suffered a violent experience : Franco-Syrian cultural study
par Omar Amer sous la direction de Eiguer Alberto
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Wednesday 26 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Adolescents -- Psychologie
  • Enfants maltraités
  • Estime de soi
  • France
  • Syrie
  • Études transculturelles

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Adolescents, La violence subie, L'estime de soi, Approche interculturelle
Resumé
L'objectif principal de cette thèse est déterminé si des adolescents ayant subi une expérience de violence se différencient de ceux qui ne l'ont jamais subi dans un contexte interculturel franc-syrienne, au niveau d'estime de soi. Pour ce faire,deux groupes de 300 adolescents âgés de 14 à 19 ans ont participé à cette thèse. Le groupe syrien est composé de 150adolescents qui vivent à Damas, quant au groupe français est composé de 150 adolescents qui vivent en Île-de-France.Les données ont été récoltées à l'aide du questionnaire de définition des formes de violence subie (sexuelle, physique et psychologique) et de l'échelle toulousaine d'estime de soi. Trois hypothèses est formulées pour traiter les données statiquement. La première montre que le niveau de violence subie est plus répandu chez le groupe syrien. La seconde s'avère que le groupe français obtient un niveau d'estime de soi plus élevé que le groupe syrien. La troisième trouve une relation négative entre la violence subie et l'estime de soi. Enfin, il semble ainsi que la violence subie fait mauvais effet sur l'estime de soi et tous ses aspects qui représentent des déterminants importants au niveau de la santé psychique des adolescents.