Analyses épidémiologiques et socioéconomiques de la situation des psychothérapies en France, en vue de propositions sur les politiques de remboursement des psychothérapies
Epidemiological and socio-economic analysis of the situation of psychotherapies in France, with a view to proposals for reimbursement policies
par Dezetter Anne sous la direction de Kovess-Masféty Viviane et de Briffault Xavier
Thèse de doctorat en Santé publique
École doctorale Santé publique

Soutenue le Thursday 19 January 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Politique de santé mentale
  • Psychopathologie
  • Psychothérapie de soutien
  • Psychotropes
  • Soins médicaux -- Coût
  • Thérapie cognitive
  • Thérapie comportementale

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Épidémiologie,Économie de la santé,Santé mentale,Recours aux psychothérapies,Coûts des psychothérapies,Politiques de santé,Analyse coût-bénéfice
Resumé
Les psychothérapies structurées sont des traitements des troubles de santé mentale recommandées par les guides de bonne pratique internationaux et dont l'efficacité et leur impact positif sur les coûts pour les régimes de santé ont été largement démontrés. Toutefois, actuellement en France, les psychothérapies effectuées par les professionnels de santé mentale non médecins exerçant en libéral, ne sont pas remboursées. L'évaluation financière de la prise en charge des psychothérapies a été effectuée à partir de la méthodologie du programme anglais Improving Access for Psychological Therapies 2005. Le coût de la séance a été estimé à 41€, le taux de remboursement par le régime obligatoire à 70% et 60% pour soigner les personnes de 18 à 75 ans souffrant de troubles de santé mentale courants chroniques et/ou sévères. Le coût de la prise en charge psychothérapeutique annuelle s'élèverait à 514 millions d'euros (entre 308 et 347 M€ pour le régime obligatoire), pour traiter 1,033 million de français, soit 2,3% de la population. Pour 1€ investi dans le traitement psychothérapeutique, le ratio coût-bénéfice s'élèverait, selon la symptomatologie, entre 1,14€ et 1,95€ épargnés par ce traitement. La France dispose des 14.300 professionnels nécessaires et habilités à effectuer des psychothérapies, pour traiter cette population.