Biais perceptif et oculomoteur lors de la perception des visages : effets du vieillissement
Perceptual and gaze biases during face perception : effect of aging
par Samson Hélène sous la direction de Fiori-Duharcourt Nicole et de Vergilino-Perez Dorine
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Tuesday 17 June 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Oeil -- Mouvements
  • Perception des visages
  • Vieillissement
  • Visage

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))
Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Visages, Vieillissement, Biais perceptif, Biais oculomoteur
Resumé
De nombreuses études ont relevé un biais perceptif (BP) gauche, c'est-à-dire une tendance à utiliser préférentiellement les informations issues de l'hémi-visage gauche (du point de vue de l'observateur), lors du traitement des visages. Ce BP pourrait être lié à la dominance de l'hémisphère droit pour le traitement des visages. Par ailleurs, certaines études ont mis ce BP en lien avec un biais oculomoteur (BO) gauche : l'observateur effectue des fixations en nombre et/ou en durée supérieurs sur l'hémi-visage gauche (Butler et al., 2005 ; Megreya & Havard, 2011). Au cours du vieillissement, le BP gauche semble être toujours présent, mais d'apparition plus tardive, nécessitant un temps d'exposition aux visages plus long (Butler & Harvey, 2008 ; Coolican et al., 2008). Dans ce travail de thèse, nous avons étudié l'évolution de ces deux biais au cours du vieillissement au cours d'une tâche de jugement de genre, à l'aide de visages normaux et chimériques (composés de moitiés de visages d'homme et de femme) en manipulant le nombre de saccades permettant d'explorer le visage (aucune, 1, 2 et 3 saccades) et la position de présentation des visages (Haut, Bas, Centre, Gauche et Droite). Bien que dans l'ensemble, les personnes jeunes témoignent d'un BP gauche, cela n'est pas le cas des participants âgés. En outre, ce BP dépend de la position de présentation des visages (BP de proximité pour les positions latérales), mais également du nombre de saccades exécutées (BP gauche apparaissant à partir de la réalisation d'une saccade). En outre, une certaine variabilité interindividuelle est notée, certains participants présentant un BP droit et d'autre une absence de BP. Le BO dépend également de la position de présentation des visages et reste stable au cours du vieillissement. Il semble résulter d'une combinaison de l'effet du centre de gravité (Bindemann et al., 2009) et de l'effet de rang (Kapoula, 1985), la position d'arrivée se situant autour du centre du visage, orientée légèrement vers le point de fixation initial. Enfin, ce BO n'est pas affecté par le BP des participants, qu'ils soient jeunes ou âgés, l'exploration des visages étant la même qu'ils répondent en se basant sur la partie gauche ou droite des visages. Dans l'ensemble, ces résultats remettent en question l'explication jusqu'ici avancée pour ces deux biais, à savoir la dominance de l'HD pour le traitement des visages.