Mécanismes moléculaires et conséquences oncogéniques des intégrations du Virus de l'Hépatite B dans les tissus hépatiques
Molecular mechanisms and oncogenic consequences of Hepatitis B Virus integrations in liver tissues
par Camille PÉNEAU sous la direction de Jessica ZUCMAN-ROSSI
Thèse de doctorat en Oncogenèse
ED 561 Hématologie, oncogenèse et biothérapies

Soutenue le vendredi 04 septembre 2020 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Carcinome hépatocellulaire
  • Intégration virale
  • Mutagenèse par insertion
  • Retroviridae
  • Virus de l'hépatite B
Un embargo est demandé par le doctorant jusqu'au 04 septembre 2022
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Les thèses de doctorat soutenues à Université de Paris sont déposées au format électronique

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

https://theses.md.univ-paris-diderot.fr/PENEAU_Camille_va2.pdf (Version intégrale de la thèse (pdf))
http://theses.md.univ-paris-diderot.fr/PENEAU_Camille_va2.pdf (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Génomique du cancer, Reconstruction de génomes, Evolution clonale
Resumé
Malgré l'existence d'un vaccin efficace et de traitements supprimant la réplication virale, l'infection par le Virus de l'Hépatite B (VHB) reste une des maladies chroniques les plus fréquentes, avec une mortalité associée dans 39% des cas au développement d'un carcinome hépatocellulaire (CHC), le cancer primitif du foie le plus courant et la troisième cause mondiale de décès par cancer. Le VHB est en effet le facteur de risque principal de survenue d'un CHC, chez des patients ayant généralement une cirrhose du foie induite par l'infection. Cependant, le fait que certains CHC liés au VHB surviennent sans inflammation chronique souligne les propriétés oncogéniques directes de ce virus à ADN, qui peut promouvoir la transformation cellulaire des hépatocytes en s'intégrant dans le génome humain. Ce projet a eu pour but de décrire les formes du VHB présentes dans des tissus hépatiques tumoraux et non-tumoraux de 177 patients majoritairement d'origine africaine et européenne, en utilisant des techniques de capture virale et de séquençage de nouvelle génération, et de caractériser les intégrations du virus en fonction des données génétiques et cliniques des patients. Nous avons montré que les tissus non-tumoraux contiennent plus fréquemment de l'ADN viral réplicatif et un nombre total plus élevé d'insertions, principalement localisées dans des régions de chromatine ouverte mais sans conséquence fonctionnelle directe. Dans les tumeurs en revanche, les intégrations du VHB sont souvent clonales, enrichies à proximité de gènes impliqués dans la carcinogenèse hépatique comme TERT (dans un tiers des CHC liés au VHB), CCNE1, ou KMT2B, et peuvent entraîner directement le développement tumoral en activant ces gènes en cis. Les intégrations du VHB dans CCNA2 ou CCNE1 génèrent par exemple un stress réplicatif et une signature de réarrangements structuraux spécifique, favorisant le développement de CHC agressifs en absence de cirrhose. Nous avons décrit par ailleurs un nouveau mécanisme oncogénique associé aux intégrations du VHB qui repose sur des réarrangements du génome humain délimités par des séquences virales intégrées, qui induisent des altérations du nombre de copies de gènes « driver » situés à distance comme TP53 ou MYC. Nous avons donc approfondi la caractérisation des intégrations virales du VHB dans les CHC, mais également celles du virus adéno-associé (AAV) qui peut également s'intégrer dans l'ADN humain et favoriser le développement tumoral par mutagénèse insertionnelle en altérant les mêmes gènes que le VHB (TERT, CCNA2, CCNE1, KMT2B).