Le système d'écriture des minuscules latines manuscrites en usage dans les écoles françaises : intérêt de la prise en compte de ce système pour l'enseignement de l'écriture manuscrite
The system of handwritten Latin cursive small letters used in French schools : the interest of taking this system into account in the teaching of writing
par Dumont Dassaud (Dassaud) Danièle sous la direction de Bentolila Alain
Thèse de doctorat en Sciences du langage
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Friday 18 October 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • France
  • Écriture -- Étude et enseignement
  • Écriture cursive
  • Écriture minuscule
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Écriture, Écriture manuscrite, Système d'écriture, Écriture cursive, Unités minimales, Formes de base, Dérivées
Resumé
Notre démarche repose sur le constat que de plus en plus d'enfants sont en difficulté d'écriture. Elle vise à proposer une base de réflexion sur laquelle pourrait s'appuyer un enseignement structuré de l'écriture. Notre recherche porte sur l'écriture des lettres minuscules cursives manuscrites latines en usage dans les écoles françaises. Nous avons fait l'hypothèse que cette écriture, produit de l'école française, constitue un système dont nous pouvons désigner les éléments et définir le fonctionnement. Cette hypothèse ouvre sur la perspective que la prise en compte de ce système pourrait être une aide à l'apprentissage de l'écriture. Notre choix est conforté par les résultats des neurosciences qui montrent qu'écrire à la main serait une aide à l'apprentissage de la lecture. A partir de l'analyse de commentaires sur la lisibilité d'un corpus d'écritures manuscrites, nous montrerons comment est construit ce système et quelles relations hiérarchiques et fonctionnelles ses éléments entretiennent entre eux. Nous y verrons que le cœur du système s'organiserait en deux unités minimales, déclinées chacune en une forme de base et deux dérivées pour l'une, trois dérivées pour l'autre. Le système constitué par l'ensemble de ces sept formes permettrait d'écrire toutes les lettres minuscules cursives latines en usage en France.En ouverture vers d'autres projets, nous avons mis ce système à l'épreuve de la reconnaissance des lettres par des enfants d'école maternelle. Nous avons constaté une amélioration du score entre avant et après une séance d'observation commentée collective. Cette recherche sur le système d'écriture des lettres minuscules cursives latines nous a conduite à avancer des propositions pédagogiques pour l'enseignement de l'écriture.