Roles of HNF1B as a book marking factor
Les roles de HNF1B comme un facteur marque-page en mitose
par Salvina TAMMACCARO sous la direction de Marco PONTOGLIO
Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire
ED 562 Bio Sorbonne Paris Cité

Soutenue le Monday 23 September 2019 à Université de Paris (2019-....)

Sujets
  • Facteurs de transcription
  • Marqueurs biologiques
  • Rein -- Maladies
  • Topoisomérases

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
[ADN topoisomérases de type I], Enveloppe nucléaire, Nouvelle procédure de crosslinkage
Resumé
HNF1B est un facteur de transcription préférentiellement exprimé de l'épithélium dans les reins et muté fréquemment chez les patients qui souffrent d'anomalies congénitales du rein et des voies urinaires. HNF1B est un facteur marque-page car il reste étroitement lié à la chromatine mitotique et joue un rôle essentiel dans la reprogrammation de l'expression génétique après la condensation chromosomique qui se produit lors de la mitose. Afin de comprendre la fonction possible jouée par HNF1B, j'ai caractérisé ses partenaires protéiques. Un crible double hybride a permis de montrer que HNF1B interagit avec BTBD2 (BTB domaine protéine 2). Ce dimère protéique est connu pour se lier à la Topoisomerase 1 (TOP1). BTBD2 est localisé dans le cytoplasme, tandis que TOP1 et HNF1B sont deux protéines nucléaires. Fait intéressant, j'ai montré que l'interaction entre ces trois partenaires se produit spécifiquement lors de la mitose, lorsque la rupture de l'enveloppe nucléaire conduit à la perte transitoire de compartimentation noyau/cytoplasme. En outre, j'ai développé et validé une nouvelle procédure de réticulation en milieu non-aqueux (méthanol) qui permet de contourner les artéfacts obtenus avec le formaldéhyde en milieu aqueux lors de la procédure d'immunoprécipitation de la chromatine (ChIP). Avec cette nouvelle méthodologie, je montre ainsi que HNF1B se lie très efficacement à la chromatine mitotique de manière séquence-spécifique. Mes études révèlent une nouvelle perspective mécanistique impliquant TOP1 et son recrutement possible sur des sites spécifiques marqués par HNF1B. Cela peut jouer un rôle essentiel pendant la sortie mitotique pour une réactivation rapide et efficace du gène cible postmitotique.