Toxicité neuronale du cholestérol et physiopathologie de la maladie d'Alzheimer : analyse in vivo des conséquences de l'inhibition de la cholestérol-24-hydroxylase
Toxicity of neuronal cholesterol accumulation and Alzheimer's disease : in vivo consequence of cholesterol-24-hydroxylase
par Djelti Fathia sous la direction de Cartier Nathalie
Thèse de doctorat en Neurosciences
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Monday 30 September 2013 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Alzheimer, Maladie d'
  • Alzheimer, Maladie d'
  • Cholestérol -- Métabolisme
  • Cholestérol -- Métabolisme
  • Dégénérescence (pathologie)
  • Dégénérescence (pathologie)
  • Hippocampe (anatomie)
  • Hippocampe (anatomie)
  • Physiopathologie
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
CYP46A1, Cholesterol-24-hydroxylase, Accumulation de cholesterol neuronale, Réponse UPR, Céramide, Atrophie de l'hippocampe, Maladie d'Alzheimer
Resumé
Le vieillissement normal s'accompagne d'une diminution du contenu du cholestérol cérébral. Au contraire, une accumulation de cholestérol est associée aux processus toxiques dans plusieurs pathologies dégénératives (maladie d'Huntington, maladie de Parkinson, épilepsie, maladie de Niemann Pick de type C, maladie d'Alzheimer). De plus, les parallèles étroits existent entre la physiopathologie moléculaire de la maladie d'Alzheimer et celle de la maladie de Niemann Pick de type C, maladie de l'homéostasie du cholestérol. Ainsi on retrouve dans ces deux pathologies une hyperphosphorylation de la protéine Tau, associée à une augmentation des endosomes élargis et à la production de peptides A. L'ensemble de ces éléments évoque le rôle potentiel de la surcharge en cholestérol cérébral comme facteur favorisant le développement de la maladie d'Alzheimer. L'objectif de mon travail de doctorat a été de déterminer si une surcharge en cholestérol in vivo dans les neurones de l'hippocampe, région précocement touchée par la maladie d'Alzheimer, pouvait être à l'origine de processus neurotoxiques et de modifications biochimiques et neuropathologiques proches de ceux qui sont observés dans cette pathologie. La quasi-totalité du cholestérol cérébral est synthétisée in situ, la barrière hémato-encéphalique ne permettant qu'un apport minime du cholestérol périphérique. L'excès de cholestérol est exporté de la circulation sanguine sous la forme du 24-hydroxycholestérol, un métabolite produit exclusivement dans les neurones par la cholestérol-24-hydroxylase codée par le gène Cyp46a1.La surcharge en cholestérol a été induite in vivo par inhibition de la cholestérol-24-hydroxylase, dans l'hippocampe par une stratégie d'ARN interférence délivré par une injection stéréotaxique d'un vecteur AAV5. Nous avons étudié, d'une part la capacité d'une accumulation de cholestérol à induire chez la souris normale, un phénotype clinique et neuropathologique proche de la maladie d'Alzheimer et d'autre part si cette même accumulation de cholestérol neuronal pouvait aggraver ou compléter le phénotype Alzheimer d'un modèle murin de la maladie, la souris APP23. L'injection du vecteur AAV5-shCYP46A1 dans la stratum lacunosum moleculare de l'hippocampe conduit à une inhibition significative de l'expression du gène Cyp46a1, associée à une diminution de la concentration du 24-hydroxycholestérol et une augmentation du contenu en cholestérol dans les neurones de l'hippocampe, 3 semaines après l'injection. En réponse à cet excès de cholestérol, des mécanismes régulateurs permettent de diminuer, d'une part l'import et d'augmenter l'export du cholestérol de la cellule et d'autre part d'augmenter le contenu en phosphatidylcholine afin de rétablir un ratio phospholipide/cholestérol physiologique. Cependant, l'accumulation majeure de cholestérol intracellulaire conduit, 3 semaines après l'injection, à une activation de la réponse UPR (Unfolded Protein Response ou stress du réticulum endoplasmique) caractérisée par l'expression des gènes codant les facteurs XBP1s, ATF6, GRP78 associée à celles des protéines PERK phosphorylée, CHOP et caspase 12, entraînant l'activation des caspases 9 et 3. Elle est associée à la phosphorylation des protéines GSK3 (Tyr216) et Tau (Thr231). En parallèle, l'augmentation du cholestérol induit, 3 semaines après l'injection, une augmentation de l'expression de la protéine Rab5 (marqueur des endosomes précoces) et une relocalisation de la protéine APP dans les fractions de radeaux lipidiques associées à l'activation de la voie amyloïdogénique (production des fragments-CTF et des peptides A42). L'étude lipidomique met en évidence, 4 semaines après l'injection, une augmentation du contenu en céramide à longues chaînes et à une augmentation des gangliosides. Tous ces éléments aboutissent à un processus de perte neuronale associée à un recrutement des astrocytes dès la quatrième semaine après l'injection....