Le bilan psychologique en situation transculturelle : Contribution à une amélioration des pratiques
The balance sheet position Transcultural Psychology : Contribution to improving practice
par Bossuroy Muriel sous la direction de Moro Marie-Rose
Thèse de doctorat en Psychologie clinique
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Monday 19 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Acculturation
  • Bilinguisme -- Chez l'enfant
  • Burkina Faso
  • Enfants d'immigrés
  • France
  • Iran
  • Psychologie
  • Tests psychologiques
  • Études transculturelles
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Transculturel,Test,Évaluation,Culture,Migration,Figure Complexe de Rey et d'Osterrieth,Perception,ELAL d'Avicenne,Bilinguisme
Resumé
Les psychologues rencontrant de plus en plus de patients d'origines culturelles variées, cette thèse propose une contribution à l'amélioration des pratiques de bilan psychologique en situation transculturelle.Sont d'abord analysés les enjeux que soulève la thématique : la question de l'universalité des structures psychiques et celle de la définition de la culture d'une part, les difficultés d'utilisation de tests étalonnés et les recherches entreprises pour adapter les outils et les pratiques cliniques d'autre part. Puis nous évoquons la méthodologie complémentariste et les problématiques psychiques liées à la migration. La deuxième partie est divisée en deux études. Elle traite d'abord de la question des biais culturels dans les tests non-verbaux, avec une étude comparative de réalisations à la Figure Complexe de Rey et d'Osterrieth, recueillies grâce à une méthode électronique. Sont comparées des productions d'enfants français (N=914), burkinabés (N=76) et iraniens (N=45) ainsi que celles d'enfants d'origines culturelles différentes au sein du recueil français. Les résultats mettent à jour un impact de la culture, ainsi que de la culture transmise en situation migratoire, sur la structuration perceptive des figures. Une deuxième partie concerne l'ELAL d'Avicenne, un test de langage pour enfants baignant dans un contexte langagier bilingue, qui a été crée par le Centre du Langage d'Avicenne(APHP) et que nous sommes en train de valider au sein d'une équipe pluridisciplinaire. Nous montrons d'abord pourquoi ce test est nécessaire en situation transculturelle, puis décrivons les étapes de création et de validation du test. Après avoir effectué 18 passations dont 4 en arabe, 8 en tamoul et 6 en soninké, nous donnons nos premières remarques de terrain. Enfin, la discussion générale tire les conséquences de ces recherches et propose des pistes d'amélioration des bilans concernant tant l'adaptation des pratiques cliniques que les axes de recherche nécessaires. Elle ouvre sur la nécessité d'un travail pluridisciplinaire associant recherche et clinique, et l'importance de développer une pensée nuancée et pragmatique.