Les entrepreneurs libanais à Sao Paulo (Brésil) : une mobilité sociale ascendante
Lebanese Entrepreneurs in São Paulo (Brazil) : Upward social mobility
par El Hachem Kirby Elsa sous la direction de Cuche Denys
Thèse de doctorat en Sociologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Monday 26 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Entrepreneurs (économie politique)
  • Libanais
  • Mobilité sociale
  • São Paulo (Brésil)

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Entrepreneurs Libanais, Sao Paulo
Resumé
Au Brésil, aujourd'hui, il existe une importante population d'origine libanaise dont São Paulo est le centre de ralliement principal. Forte de plusieurs millions d'individus, cette population s'est constituée par vagues successives dont les premières remontent au dernier quart du 19ème siècle. Elle a connu un notable succès entrepreneurial dont une conséquence majeure a été un phénomène peu commun, dans une population d'immigrants, de mobilité sociale ascendante. C'est ainsi qu'après avoir été à leurs débuts pour l'essentiel des mascates (colporteurs), ces immigrants sont parvenus, ultérieurement, à accéder à l'entrepreneuriat, principalement commercial. Et aujourd'hui, on voit ses membres se déployer, horizontalement, dans tous les domaines d'activité ou presque et, verticalement, escalader les échelles de la société jusqu'aux plus hautes sphères économiques, sociales et même politiques. C'est cette mobilité des immigrants et de leurs descendants, sur les deux plans horizontal et vertical qui constitue l'objet d'étude de cette thèse. L'objectif est, d'un côté, de retracer les parcours ayant sous-tendu le phénomène en question et, de l'autre, de repérer les causes qui l'ont rendu possible. S'agissant des causes, elles s'avèrent avoir tenu à des facteurs internes à la collectivité des immigrants libanais et à une conjoncture historique favorable. Cette dernière fut la résultante des grandes mutations économiques et sociales dont le Brésil a été le théâtre dans la période en vue. Quant aux parcours, ce furent ceux conduisant, après une transitoire situation de « minorité intermédiaire », à une intégration des Libanais dans la société d'accueil. Il s'agit d'une intégration « à la brésilienne », qui leur a permis de ne pas renoncer à leur libanité en tant qu'identité propre, mais de la conserver en la réinterprétant comme identité libano-brésilienne.