Mécanismes moléculaires de la colonisation de l'endothélium par Neisseria meningitidis
Molecular mechanisms of endothelium colonization by Neisseria meningitidis
par Soyer Magali sous la direction de Duménil Guillaume
Thèse de doctorat en Biologie cellulaire
École doctorale Génétique, Cellulaire, Immunologie, Infectiologie et Développement

Soutenue le Friday 28 September 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Circulation sanguine
  • Infections
  • Membrane cellulaire
  • Méningocoque
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Neisseria meningitidis,Remodelage de la membrane plasmique,Cytosquelette d'actine,Pili de type IV,Forces hydrodynamiques
Resumé
Les infections bactériennes touchant la circulation sanguine conduisent à un vaste éventail de graves pathologies, comme les chocs septiques ou les infections locales (endocardites et méningites). Neisseria meningitidis colonise avec succès l'endothélium vasculaire et cause des sepsis sévères. Ces infections résultent de la colonisation des cellules endothéliales de l'hôte, étape clef de la pathophysiologie à laquelle les travaux présentés dans ce manuscrit se sont intéressés. La colonisation de l'endothélium par N. meningitidis est un processus complexe qui implique l'adhésion et la multiplication des bactéries à la surface des cellules endothéliales dans le contexte particulier de la circulation sanguine, où des forces mécaniques sont générées par le flux sanguin sur les objets circulants. Bien que de nombreuses études se soient intéressées à l'interaction entre les cellules endothéliales et N. meningitidis, plusieurs aspects demeurent incertains comme par exemple l'impact des contraintes générées par le flux sanguin et la participation relative des deux partenaires de l'interaction dans la colonisation de l'endothélium par N. meningitidis.L'adhésion de la bactérie à la surface des cellules endothéliales est dépendante de facteurs bactériens (les pili de type IV, PT4) et induit une réponse de la part de la cellule hôte, qui se traduit par un remodelage de la membrane plasmique et une réorganisation du cytosquelette d'actine sous les microcolonies. Dans un premier temps, ces travaux de thèse montrent que la réponse cellulaire induite par N. meningitidis participe activement à la colonisation. En effet, la formation de projections membranaires permet à chaque bactérie de la microcolonie d'établir des contacts avec la cellule hôte, nécessaires à la résistance des microcolonies face aux forces mécaniques générées par le flux sanguin. De plus, nous montrons que la protéine PilV, composant des PT4, est impliquée dans le remaniement de la membrane plasmique et la réorganisation du cytosquelette. Nous avons développé une méthode combinant vidéo-microscopie et analyse de fluorescence pour décrypter les événements précoces prenant place lors du contact entre les bactéries et la surface des cellules hôtes. Nous avons alors montré que le remodelage de la membrane induit par N. meningitidis ne dépend pas de la réorganisation du cytosquelette d'actine au site d'infection mais plutôt des propriétés intrinsèques de la bicouche lipidique.Dans un second temps, nous nous sommes intéressés aux étapes tardives de l'infection, c'est-à-dire à l'initiation d'un nouveau cycle de colonisation. Bien que solidement ancrées à la surface des cellules par l'intermédiaire des projections membranaires, quelques bactéries se détachent des microcolonies pour coloniser des nouveaux sites au sein de l'hôte. Nous avons démontré l'importance de modifications post-traductionnelles de la piline majeure dans cette étape de l'infection et caractérisé les mécanismes impliqués.Cette étude a permis d'affiner les mécanismes impliqués dans l'induction de la réponse cellulaire induite par N. meningitidis et son impact sur la colonisation efficace de l'endothélium par ce pathogène.