Liens familiaux et socialisation de l'adolescent trisomique 21 scolarisé : Etude clinique à partir de l'écoute des adolescents et des parents
Family bounds and socialization of adolescents with Down's syndrome are they sent to school : A clinical research operated from the speech of these adolescents and of their parents
par Ferrère (Auguin) Nathalie sous la direction de Boucher Nicole
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Thursday 29 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Adolescents handicapés mentaux
  • Aspect psychologique
  • Parents d'enfants handicapés
  • Parents et enfants
  • Trisomie 21
  • Trisomiques 21
  • Éducation
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Trisomie 21,Adolescence,Liens familiaux et sociaux,Scolarisation
Resumé
Avec une démarche clinique et à l'aide d'outils originaux, cette thèse explore et analyse les mouvements psychiques et sociaux que provoque l'adolescence chez les jeunes trisomiques 21 et leurs parents. Le vécu des adolescents est apprécié grâce à une méthodologie croisée (entretien, supports projectifs, observations, groupe de parole). Des entretiens semi-directifs ont permis d'explorer le vécu des parents. Les transformations liées à l'adolescence ont eu des répercussions sur l'évolution du rapport à soi et aux autres de l'adolescent trisomique 21 et sur l'expérience des parents. Au cours de cette période marquée par le changement, les blessures psychiques et affectives causées par les effets traumatiques du handicap sont réactivées. L'adolescent et le parent sont retraversés par un vécu de violence (en lien avec l'émergence de la sexualité, les limites et les formes de rejet qu'imposent le handicap) qui les fragilisent sur le plan narcissique. Chacun développe des stratégies défensives, pour y faire face. Dans ce contexte, il apparaît que l'investissement de la sphère sociale par le parent et l'adolescent, l'acceptation d'un Tiers dans la relation puissent offrir des voies de dégagement au jeune pour poursuivre sa construction. Les réflexions méthodologiques permettent de souligner l'importance de donner la parole à ces jeunes, qui traduisent un grand désir de se raconter. Elles montrent aussi les limites de l'utilisation des outils cliniques classiques auprès de cette population, et de la nécessaire adaptation des supports