De « petits » employés d'un « grand » magasin : Enquête sur les employés de la vente au Bazar de l'Opéra
"Small" employees a "big" store : Survey employees selling Bazar and l'Opera
par Barbier Pascal sous la direction de Schwartz Olivier
Thèse de doctorat en Sociologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Wednesday 21 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Commerce de détail -- Personnel
  • Conditions de travail
  • Grands magasins -- France
  • Stratification sociale
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Employés de commerce,Stratification sociale,Vente,Grands magasins,Pratiques de travail,Rapport au travail,Conditions de travail
Resumé
Qui sont les vendeurs des magasins du grand commerce et quel est leur quotidien ? A partird'une enquête ethnographique réalisée, par observation participante et par entretiens dans ungrand magasin parisien, cette thèse répond à ces questions et apporte deux contributionsprincipales. La thèse contribue d'abord à la sociologie du travail de la vente en magasin. Ens'intéressant aux conditions de travail des vendeurs, à leurs modes d'emploi, à leurs pratiquesde travail, à leur rapport au travail, et notamment à l'ambivalence que nourrit la relation avecun client, elle réalise une sociologie du travail d'une activité professionnelle peu étudiéejusqu'ici. Elle en montre le caractère bigarré. Par certains aspects, ce travail est profondémentenraciné dans le salariat d'exécution, proche notamment d'une figure professionnelle àlaquelle les employés de commerce sont couramment identifiés, la « caissière ». Mais, dans lemême temps, ce travail s'en arrache en raison de l'autonomie et de la richesse que disentéprouver les vendeurs devant certaines tâches, comme la mise en valeur de la marchandise oula relation avec les clients. La thèse contribue aussi à la sociologie des employés decommerce. Armée d'une analyse du travail et des trajectoires de ceux qui l'effectuent, la thèsemontre que les vendeurs des grands magasins composent un fragment singulier parmi les« employés de commerce ». Ils composent une « petite aristocratie ». Mais la thèse rappellequ'il s'agit d'une « petite aristocratie » sous tension. En effet, celle-ci voit ses attributsglorieux malmenés par des rationalisations du travail et des transformations dans lesconditions d'emploi.