Double contrainte et apprentissage organisationnel : le rôle de la métacommunication
Double bind and organizational learning : the role of metacommunication
par Millet Olivier sous la direction de Brasseur Martine
Thèse de doctorat en Gestion
École doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion

Soutenue le Thursday 22 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Apprentissage organisationnel
  • Communication en gestion
  • Double lien (psychologie)
  • Palo Alto, Groupe de

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Conduites d'évitement,Métacommunication,Apprentissage organisationnel,Double contrainte,Paradoxe,Palo Alto,Systémique
Resumé
Dans cette thèse, nous traitons de l'apport des théories du courant de pensée de Palo Alto pour aborder la transformation des situations de doubles contraintes au sein des organisations de travail, afin de faciliter le développement de l'apprentissage organisationnel. Après une présentation des concepts d'apprentissage organisationnel et de double contrainte, notre démarche de recherche prend place dans une épistémologie interprétativiste procédant par recherche-action. Nous nous appuyons sur trois études de cas d'accompagnement, individuel et collectif, de responsables confrontés à des difficultés de management. Nous mettons en évidence de quelle manière la théorie de la double contrainte constitue une grille d'intelligibilité des conduites d'évitement. Les envisageant comme seules possibilités de se comporter dans une situation où toutes les autres possibilités d'agir sont bloquées, nous expliquons l'intérêt d'un changement de paradigme de compréhension de leur formation pour renouveler les perspectives d'intervention. L'acceptation des conduites d'évitement comme émergeant d'une situation de double contrainte permet de les aborder en tant que dysfonctionnement organisationnel plutôt que comme la conséquence d'une carence individuelle. Les perceptions de doubles contraintes apparaissent lorsqu'une impossibilité de métacommuniquer est ressentie, au sujet d'un paradoxe exigeant un choix impossible, dans un contexte professionnel dont il n'est pas envisageable de s'échapper.Notre principal apport est de montrer, au travers d'une revue de littérature et des trois études de cas, les forces et les limites de l'approche interactionnelle issue du courant de Palo Alto, qui, même si elle est connue dans le monde de la gestion, reste largement inappliquée dans les organisations. Nous positionnons le processus de métacommunication par un tiers intervenant en le mettant au service de changements. Nous précisons le rôle qu'il peut avoir pour aider à passer d'un cercle vicieux à un cercle vertueux, dans une situation managériale, et l'effet de levier qu'il joue dans la transformation d'une dynamique d'apprentissage organisationnel défensif en une dynamique menant au progrès.