Communautés de pratique, apprentissage informel et réseaux sociaux en entreprise : quels enjeux de partage ? : étude de cas comparative d'une population d'actuaires chez AXA France et AXA Mexique
Communities of practice, informal learning and social networks in business : which sharing challenges? : case study of a group of actuaries in AXA France and AXA México
par Barrantes Karina sous la direction de Baron Georges-Louis
Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation
ED SHS (doublon ECD_ID=1)

Soutenue le Friday 28 November 2014 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Personnel -- Formation
  • Réseaux sociaux d'entreprise
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Communautés de pratique, Réseaux sociaux, Apprentissage informel, Organisation apprenante, Formation continue, Gestion de la connaissance, Organisation
Resumé
Ce qu'il est convenu d'appeler l'économie de la connaissance s'instaure dans un cadre économique différent de celui de l'économie agricole et industrielle, dont la valeur n'est pas produite exclusivement par la propriété foncière et la production d'objets concrets, mais également par la production de formes et par la capitalisation de connaissances. Nous avons privilégié une recherche exploratoire, à partir d'une situation d'observation participante (bourse de thèse CIFRE dans l'entreprise). Nous avons choisi deux études de terrain : AXA France et AXA Seguros México avec l'intention d'identifier des possibles différences culturelles et des opportunités d'échange de ressources entre deux entreprises appartenant au même groupe multinational. Dans les deux contextes, Les techniques sélectionnées ont été essentiellement des entretiens semi-structurés et des observations participantes. Dans cette thèse nous analysons principalement trois axes : la gestion de la connaissance en entreprise, la formation et la circulation de la connaissance et les défis des communautés de pratique et des réseaux sociaux dans les nouveaux contextes organisationnels, principalement dans le cas d'une population d'actuaires.