Vieillissement et temporalités sociales : Une comparaison France - Québec
Aging and social temporalities : A comparison of France - Quebec
par Petit Mélissa sous la direction de Guillemard Anne-Marie
Thèse de doctorat en Sociologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Saturday 24 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Bénévolat
  • France
  • Retraite
  • Vieillissement
  • Études comparatives

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version intégrale de la thèse (pdf))
TEL (Version intégrale de la thèse (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Temporalités sociales, Agencement, Comparaison internationale, Bénévolat, Travail à la retraite
Resumé
Cette thèse porte sur la réorganisation des temporalités sociales à l'heure de la retraite. Elle est conduite dans une perspective comparative entre la France et le Québec. D'un point de vue théorique, nous avons inscrit l'étude du processus de re-structuration des temporalités sociales au moment de la retraite dans une double perspective : celle des temporalités sociales et celle du parcours de vie. Ainsi, certains retraités disposent d'un horizon temporel plus long et procèdent à une restructuration choisie de leurs différentes temporalités sociales. D'un point de vue méthodologique, nous avons eu recours à une stratégie comparée entre la France et le Québec, à un matériau de type qualitatif composé de trois corpus d'entretiens et à la méthode des budgets-temps. La recherche a permis de montrer l'existence de quatre types d'agencements des temporalités sociales à la retraite. Cette typologie a été éclairée à partir du parcours de vie antérieur et des modalités de transition travail-retraite. Un focus sur les significations du vieillir a été également développé révélant plusieurs positionnements des enquêtés par rapport au statut de retraité. Cette étude a aussi permis d'identifier les interactions entre le niveau macrosociologique et microsociologique et la présence de cloisonnement ou de décloisonnement des temporalités sociales sur le parcours de vie et plus spécifiquement à la retraite. Deux temporalités sociales ont particulièrement été étudiées : celle du bénévolat et celle du travail à la retraite. Pour chacune nous avons mis en exergue l'influence des cadres collectifs sur la possibilité de combiner plusieurs temporalités sociales au temps de la retraite. Nous avons poursuivi en analysant les spécificités du bénévolat et du travail à la retraite en France et au Québec au niveau individuel. Enfin, nous avons mis en évidence l'impact des politiques publiques sur les pratiques individuelles des retraités. Cet impact se traduit par des agencements particuliers des temporalités sociales pour les retraités bénévoles comme pour les retraités cumulant emploi et retraite dans les deux contextes choisis.