Métamorphoses conjugales et périnatales : l'arrivée d'un premier enfant au sein du couple
Conjugal and parental metamorphoses : the arrival of a first child within the couple
par Guéguen Charlène sous la direction de Golse Bernard et de Missonnier Sylvain
Thèse de doctorat en Psychologie
École doctorale Cognition, Comportements, Conduites Humaines

Soutenue le Friday 27 October 2017 à Sorbonne Paris Cité

Sujets
  • Couples -- Psychologie
  • Parents et nouveau-nés
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))
TEL (Version partielle de la thèse pour sa diffusion sur Internet (pdf))

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Lien conjugale, Parentalité, Grossesse, Représentations parentales, Coparentalité
Resumé
Ce travail de thèse propose d'explorer les processus psychiques à l'œuvre au sein du couple au moment de la transition à la parentalité. Pour le couple, le devenir parent représente un bouleversement de la dynamique relationnelle dans laquelle vont devoir s'inscrire les places de conjoints, d'amants et de parents. Un réaménagement du lien conjugal est donc nécessaire, impliquant d'une part, une crise intrapsychique qui s'accompagne de la réactivation de l'histoire et de la sexualité infantile individuelle chez les devenants parents, et, d'autre part, une crise intersubjective qui concerne les liens familiaux et conjugaux. Cette ré-articulation relationnelle entre les futurs parents s'accompagne de la réminiscence de mouvements archaïques et œdipiens mais également d'un conflit générationnel chez chacun des partenaires. De plus, la crise conjugale dans la période périnatale se nourrit des conflits intimes rejoués au niveau parental et de la réactivation des éléments conscients et inconscients mis en commun au moment de la fondation du couple. La crise conjugale du devenir parent réinterroge donc l'origine du couple, les modalités du choix du conjoint et ses aménagements défensifs. Dans ce contexte, nous nous posons la question suivante : Comment ces réaménagements psychiques du lien conjugal contribuent-ils à la construction du devenir parent et à l'investissement de l'enfant ? Notre étude porte sur la nature des transformations des liens conjugaux pendant la période du devenir parent chez chacun des partenaires. Plus précisément, nous avons cherché à mettre à l'épreuve de la clinique de recherche les hypothèses générales suivantes : HG1: Le réaménagement du lien conjugal influence la dynamique du devenir parent : Sur le plan des représentations parentales prénatales et postnatales de chacun des conjoints. Sur le plan de la construction de l'alliance coparentale au fil de la grossesse et à la naissance de l'enfant. HG2 : Le réaménagement du lien conjugal s'accompagne d'une réactualisation du « maillage » générationnel. Méthodologie : Cette recherche qualitative se réfère à une méthodologie hypothético-déductive et s'inscrit dans un référentiel psychanalytique. Elle a obtenu l'avis favorable du Comité d'éthique de la recherche en santé de l'Université Paris Descartes le 23 juin 2015. Les participants ont signé un formulaire de consentement éclairé. La population est constituée de huit couples hétérosexuels primipares. Des entretiens semi-structurés conjugaux et individuels ont été menés auprès de ces couples aux quatrième et septième mois de grossesse puis aux trois mois de l'enfant. Les couples ont également rempli L'Échelle d'Ajustement Dyadique (Spanier, 1976 ; Baillargeon, 1986) aux trois étapes de la recherche. Enfin, une observation filmée d'une séquence de jeu libre a eu lieu aux trois mois de l'enfant afin d'analyser l'alliance triadique. Résultats préliminaires : Les premiers résultats mettent en avant, durant la période de grossesse et à la naissance de l'enfant, deux tendances chez les couples. D'une part, nous relevons une possibilité de réaménagement du lien conjugal à travers notamment la réorganisation des collusions conjugales et la présence de représentations parentales et d'une alliance triadique de bonne qualité. D'autre part, nous pouvons mettre également en avant un réaménagement du lien conjugal plus rigide qui fait apparaître ou accentue le décalage entre les deux partenaires et qui s'accompagne de représentations parentales et d'une alliance triadique de moins bonne qualité. En somme, le réaménagement du lien conjugal par les devenants parents est, à ce moment de l'analyse de nos résultats, prédicateur de la qualité de l'investissement de la parentalité.