Loisirs et Bien-être : les personnes âgées face aux défis du vieillissement : le cas de la Corée du Sud dans une perspective comparée
Leisure activities and well-being : seniors facing aging challenges : the South Korea's case in comparative perspective
par Son Dong Ki sous la direction de Guillemard Anne-Marie
Thèse de doctorat en Sociologie
Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales, Cultures, Individus, Sociétés (Paris)

Soutenue le Tuesday 13 November 2012 à Université Paris Descartes ( Paris 5 )

Sujets
  • Corée (République)
  • Personnes âgées -- Loisirs
Le texte intégral n’est pas librement disponible sur le web
Vous pouvez accéder au texte intégral de la thèse en vous authentifiant à l’aide des identifiants ENT de l’Université, au sein de l’établissement en utilisant un compte invité Wifi ou en demandant un accès extérieur si vous pouvez justifier de votre appartenance à un établissement chargé d’une mission d’enseignement supérieur ou de recherche

Se connecter ou demander un accès au texte intégral

Depuis le 1er janvier 2012, les thèses de doctorat soutenues ou préparées à l’Université Paris Descartes sont déposées au format électronique, sous licence Creative Commons.

Consultation de la thèse sur d’autres sites :

Theses.fr

Description en anglais
Description en français
Mots clés
Vieillissement démographique,Effet de génération,Effet de période,Effet d'âge,Loisirs,Protection sociale,Bien vieillir
Resumé
L'objectif de ce travail est de montrer et d'analyser le loisir (temporalité et pratique) chez les personnes âgées coréennes. Bien que cette approche en termes de loisirs et de qualité de vie ne soit encore que peu reconnue (particulièrement dans le domaine des études coréennes), l'étude de leurs activités de loisirs est importante pour dégager et comprendre les caractéristiques de l'emploi du temps libre des personnes âgées. Or, ces spécificités ont un impact sur leur qualité de vie. Selon nous, l'effet de génération (plutôt que l'effet d'âge) est une clé majeure d'interprétation permettant d'expliquer le rapport au loisir des personnes âgées en Corée. L'hypothèse principale qui sous-tend ce travail est alors que les pratiques de loisir des personnes âgées coréennes sont réduites en raison de leur appartenance à une génération dont l'histoire commune a été dominée par la guerre, par l'éthique du travail qui a présidé à la période de reconstruction du pays et par la faiblesse de leurs capacités économiques (revenu, pouvoir d'achat etc.). Les caractères limités, passif et non-consommatoire, des pratiques de loisir des personnes âgées coréennes, peuvent être ainsi compris à la lumière de l'histoire commune de L'objectif de ce travail est de montrer et d'analyser le loisir (temporalité et pratique) chez les personnes âgées coréennes. Bien que cette approche en termes de loisirs et de qualité de vie ne soit encore que peu reconnue (particulièrement dans le domaine des études coréennes), l'étude de leurs activités de loisirs est importante pour dégager et comprendre les caractéristiques de l'emploi du temps libre des personnes âgées. Or, ces spécificités ont un impact sur leur qualité de vie. Selon nous, l'effet de génération (plutôt que l'effet d'âge) est une clé majeure d'interprétation permettant d'expliquer le rapport au loisir des personnes âgées en Corée. L'hypothèse principale qui sous-tend ce travail est alors que les pratiques de loisir des personnes âgées coréennes sont réduites en raison de leur appartenance à une génération dont l'histoire commune a été dominée par la guerre, par l'éthique du travail qui a présidé à la période de reconstruction du pays et par la faiblesse de leurs capacités économiques (revenu, pouvoir d'achat etc.). Les caractères limités, passif et non-consommatoire, des pratiques de loisir des personnes âgées coréennes, peuvent être ainsi compris à la lumière de l'histoire commune de cette génération et des transformations démographique économique et socioculturelle extrêmement rapides qu'a connu la Corée du Sud. Par ailleurs, l'effet de génération permet de rendre compte des transformations des relations intergénérationnelles au sein de la famille et de la société coréenne contemporaine. On assiste et notamment à un changement de la culture familiale avec l'effacement de la piété filiale au profit de relations plus distantes et parfois d'incompréhension entre les générations. La diffusion des valeurs individualistes, surtout chez les jeunes générations, ne s'est pas accompagnée d'une modification corrélative des attentes sociales de celles-ci à l'égard des anciens : le principe de sacrifice parental prédomine toujours. Cette conception, associée au manque de maturité de la protection sociale, abouti a une pauvreté généralisée de la génération âgée. Cependant, en dépit de ces difficultés sociales, notre étude tend à montrer l'apparition au sein des générations âgées coréennes, d'une culture propre du loisir. Elle se caractérise par une appropriation du temps libre, dans le but d'une autonomie et d'un épanouissement individuel des personnes âgées. Ce changement des mentalités dénote un changement de perspective à l'égard du « bien vieillir » chez les personnes âgées coréennes contemporaines